L’Anacm et Jean Marc Heintz exterminent les compagnies comoriennes

Après une volonté féroce qui a fini par avoir raison de la compagnie comorienne Ab Aviation, le directeur général de l’Anacm, Jean Marc-Heintz s’est attaqué à inter Iles. Désormais, Heintz est à deux doigts de refaire le même coup que sur la compagnie d’Ayad Bourhane. Pour commencer, Inter Iles rencontrent d’énormes difficultés pour aller à Madagascar car l’aviation civile malgache le reproche son succès régional. Sans que l’Anacm réagisse en prêtant main forte à Inzoudine Seffoudine. Heintz vient de demander à Inter iles de rendre son Boeing à son locataire, en plus de fermer la navigation aérienne aux petits avions le soir. Une habile manœuvre destinée à empêcher Inter iles de travailler. Ce n’est pas tout puisque Heintz oblige Inter Iles de passer par Mohéli avant de rallier Ndzuani au départ de Moroni. C’est une façon pratique pour doubler les dépenses de la compagnie puisqu’au lieu de quitter Moroni et se poser à Wani en 45 minutes, le trajet va durer désormais 1H 30 mn. Inter Iles seule compagnie comorienne a été contrainte d’annuler tous ces vols internationaux pour les conséquences que l’on connait. Heintz veut faire le ménage pour laisser le champ libre à sa compagnie alors qu’il a lamentablement échoué avec Comores aviation.

1 commentaire sur L’Anacm et Jean Marc Heintz exterminent les compagnies comoriennes

  1. « Encore un colon naturalisé… »
    si vous ne savez pas qui est Jean Marc Heintz, c’est que vous habitez sans doute en France et que vous êtes sans doute aussi naturalisé Français; comment doit-on vous appelez…?
    Heintz est aux Comores depuis sans doute une trentaine d’années et a participé au développement de l’aviation aux Comores.
    Le fait qu’il soit blanc n’y change rien tout comme le fait que vous soyez émigré ne fait pas forcément de vous un profiteur du système et des avantages français…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*