En ce moment

L’ancien ministre Abbas El-had suggère de vérifier si le mufti ne souffre pas d’un déficit mental

Au regard de l’actualité, le post implicite de l’ancien ministre de la justice tend à parler du mufti de la République qui, lors d’une intervention il y a deux jours à Beit-Salam, a qualifié Sambi d’ennemi numéro 1 des Comores. Des propos qui ont provoqué une pluie de commentaires chez les internautes, dénonçant le manque de réserve du guide religieux du pays.

La Rédaction

2 commentaires sur L’ancien ministre Abbas El-had suggère de vérifier si le mufti ne souffre pas d’un déficit mental

  1. Les peintres choisissent les couleurs en fonction de plusieurs paramètres de fois trompeurs. Oui vous avez été ministre du Dr Ikililou. Qu’à fait Sambi ? Il a cassé la constitution, il a triché sur la loi portant sur la vente des passeports, il a fait venir des valises, des malettes d’argent sans passer par les procédures légales, il a ramené des mercenaires lybiens, il a fallu des mouvements populaires pour le forcer à organiser les présidentielles, il a refusé de céder le pouvoir à son successeur pour 6 mois malgré que le peuple a voté. Il a ramené une société privée turque, placée à laeroport public Moroni- Iconi, sans taxes douanières pour bouffer l’argent des passeports. Cette société a mis en faillite plusieurs magasins et sociétés aux Comores. Pour exemple Elmaarouf achetait des climatiseurs bons prix chez Kulak.
    Mufti dit vrai aux menteurs, aux profiteurs. Ce monsieur n’a pas besoin de mentir pour vivre. Au lieu d’agression, de Hitma veuillez cotiser à rendre l’argent des passeports. Ne nous racontez pas des bouc émissaires. C’est lui qui nommait. l’appareil de l’État accompagne les hommes propres pour éviter des éventuelles accusations.

  2. le mufti est dans un etat de désarroi absolu. il est un serviteur de la politique politicienne. il a brûlé son chammp. il a arrosé de semence de blé sur l’océan. il couvert dans des nuages de cumulonimbus.. crée Allah avec ta mission religieuse. tourne le dos à la politique machiavélique. nous ne pardonnerons jamais les injustes. tu as brûlé ta religion.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*