Le colonel AZALI envisage-t-il de tuer le président SAMBI ?

FRONT UNI POUR LA DḖFENSE D’ANJOUAN (FUDA)

Le colonel AZALI envisage t-il de tuer le président SAMBI ?

Si la mort venait à emporter le président SAMBI de la prison où il est jeté sans aucune forme de procès depuis 14 mois, le colonel AZALI et sa bande porteraient à eux seuls cette lourde responsabilité devant les comoriens, la Justice et l’histoire !

Au premier rang de cette tragédie se situent également l’épouse du colonel Mme Ambari, son neveu Idaroussi Ahamadi, les chargés de la répression policière et militaire Kiki et Belou, les collabo Amine Soeuf, Mahamoud Salim Hafi et Houmed Msaïdié, le pseudo rapporteur du parlement Dhoihir Dhoulkamal et les corrompus juge Ali Amani et procureur Mohamed Abdou.

Dans une interview du 6 août 2019, Maître Ahamada Mahamoudou, avocat du président SAMBI affirme que ce dernier est gravement malade et nécessiterait des soins rapides à l’étranger selon l’avis de son médecin. Ce qui lui a été refusé.

Le FUDA dénonce énergiquement cet arbitraire qui frappe tous les comoriens en général et en particulier les leaders politiques qui s’élèvent contre la dictature. Plus d’une centaine de personnes croupissent aujourd’hui dans les tristes geôles du tyran sanguinaire. Elles y subissent toutes sortes de tortures et traitements inhumains. Beaucoup d’autres tels que le gouverneur élu d’Anjouan docteur Abdou Salami Abdou, l’écrivain SAST, l’avocat Bahassane, l’ancien Secrétaire général du Ministère des Finances Idi Boina, sont gravement malades.

Le cas du président SAMBI est spécial et préoccupant. Parce qu’il est le leader politique comorien d’origine anjouanaise dont la popularité menace sérieusement le pouvoir dictatorial. Et le putschiste récidiviste colonel AZALI s’est juré de ne jamais céder le pouvoir à un comorien d’Anjouan. A tel point qu’il n’a pas la moindre gêne d’exprimer publiquement sa haine contre l’anjouanais qu’il dit « petit par rapport à lui supérieur grand comorien ! » et à tel point qu’il œuvre volontairement à l’ethnicisation des Comores.

Face à cette prise d’otage du Peuple comorien et de l’état de droit en général, mais aussi et surtout face à la haine assumée du colonel Azali à l’endroit de l’anjouanais, le FUDA :

1. appelle à la mobilisation et à la résistance de tous les comoriens épris de libertés et de justice afin de rejeter la dictature et de refuser l’éclatement du pays ;

2. demande aux anjouanais de rester soudés et vigilants pour une réponse appropriée au mépris et à la haine du colonel AZALI à leur endroit ;

3. demande encore une fois à la Communauté Internationale, en l’occurrence les NU, l’UA, l’OIF et la LEA de prendre chacune leurs responsabilités afin d’éviter que l’Union des Comores retombe dans l’irréparable programmé par le colonel AZALI.

Fait à Paris, le 7 août 2019


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/1/d365227695/htdocs/wordpress/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

3 commentaires sur Le colonel AZALI envisage-t-il de tuer le président SAMBI ?

  1. Un réveil du peuple comorien, épris de paix, de justice et soucieux de l’unité nationale serait salvateur avant que les démons de la haine, de l’ignorance, de la division et du pillage systématique des maigres ressources du pays ne l’emportent.

  2. Si Sambi venait de mourir, sans doute Azali y passera par le même trou.
    À moins qu’ il meurt sur le trône.
    Il est d’autant bizarre que certains comoriens sembrent découvrir cet individu à la personne d’Azali.
    Mais bon on est aux comores, on se rappelle même pas de se qu’ on a mangé hier.
    Que dieu nous sort de cette amnésie qui est le principal problème de la société comorienne.
    Les maudissent les héros pour glorifier les zéros.
    Quelle tragédie!!!!
    Ainsi, les politico malhonnête sont assurés de mourir sur leur trône.
    Mais celui qui se croit grand devant une personne à genoux a de sérieux problèmes.
    En effet, il est malade.
    .

  3. FUDA: condamnez aussi vos Freres Anjouanais tels que: Ahmed Djanffar, Abdourohamane Adinane dit Boichondra, Nourdine Midiladji, Ibrahim Halidi , Abdou ousseni, Mohamadi Houmadi dit Dolpick, Moustadrani, Abdallah Mohamed , KOUSSAYI, MAHAMOUD sALIM HAFI, Djanffar Salim Allaoui, la liste est longue, ne Condamne pas seulement le Colonel PUtschiste du monde ensuite l’ opinion International est complice l’ OUA, l’ ONU, l’ OIF, LEA DONC LAISSEZ NOUS TRANQUILLE

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*