Le commissariat à l’éducation de Ngazidja prend en charge les enfants non scolarisés et déscolarisés

En partenariat avec l’Unicef qui prend en charge le financement, le commissariat à l’éducation de la grande Comores a initié une formation de plus de 40 enseignants en vue de prendre en charge les enfants qui ne fréquentent pas l’école. Ce projet en faveur des enfants déscolarisés ou qui n’ont jamais été sur le chemin des classes, a débuté l’année dernière. Selon la direction des enseignements, « le projet a débuté avec 54 classes implantées dans les écoles primaires publiques de certaines localités. Certains d’entre ses élèves ont intégré le système normal et ont même pu obtenir leur sixième ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Avec cette formation, les enseignants seront en mesure de mettre en place des formations accélérées pour ces enfants de 8 à 12 ans mais également de déterminer la classe à intégrer pour chaque élève. L’Unicef et le gouvernement de Ngazidja ne veulent pas qu’il subsiste ne serait-ce qu’un seul enfant non scolarisé sur l’île. Mme Hakika Msahazi, directrice des enseignements au commissariat à l’éducation, appelle les parents et les responsables villageois à prendre leur  responsabilité et à redonner aux enfants, l’envie de faire l’école.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*