Le conflit au Yémen a fait plus de 1200 morts

Le conflit au Yémen aurait fait plus de 1200 morts et plus de 5000 blessés depuis la mi-mars comme le relate nos confrères de RFI.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon les monarchies du Golfe, les rebelles Houthis sont les principaux responsables du chaos et de la souffrance des civils au Yémen. Ces monarchies ainsi que plusieurs pays arabes emmenés par l’Arabie saoudite sont intervenues militairement contre les milices Houthis au moyen de raids aériens durant lesquels le sort des populations civiles n’a pas du tout été pris en compte.

image

Après un mois de raids intensifs, l’Arabie saoudite et les pays arabes membres de sa coalition ont voulu une nouvelle phase au Yémen. Finie l’option militaire, place au dialogue, à la politique et la reconstruction du pays dans le cadre d’une nouvelle opération baptisée «Restaurer l’espoir».

Baraa Shiban, militant yéménite, est favorable au dialogue national voulu par les Saoudiens mais il l’avoue, la stratégie de Riyad a fait beacoup de mal : « Malheureusement, les frappes aériennes durant ce conflit ont beaucoup affecté la vie des populations. Les routes sont coupées et du coup les denrées alimentaires ne nous parviennent plus. »

A la guerre comme à la guerre, l’opération militaire des Saoudiens et de leurs alliés a été brutale. Leur seul objectif était d’éliminer la menace houthie. « Les monarchies du Golfe ne se sont pas préoccupées des besoins humanitaires et je pense que c’est l’une des plus grosses erreurs de leur stratégie. C’est vrai qu’ils ont autorisé certaines agences humanitaires à nous fournir des aides mais ces aides ne parviennent pas parce que le pays est en guerre ». Une guerre qui a coûté la vie à plus de 1200 personnes selon l’OMS. Parmi elles près 150 enfants, selon l’Unicef.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*