En ce moment

Le directeur de l’hôpital Elmarouf doit revenir sur sa décision

En réponse à la grève déclenchée par les contractuels de l’hôpital Elmarouf, Mme Rahama ( porte-parole de ce mouvement) a été licenciée par le directeur général de l’hôpital de référence des Comores. Je pense que cet acte est un mépris vis-à-vis des sacrifices faits par les soignants depuis le mois de février jusqu’aujourd’hui.

Ces méthodes injustes sont à bannir. Le droit de faire une grève est garanti par le code du travail.
Pour le respect du corps soignant, Mme Rahada doit être réintégrée.

Ali Mbaé

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*