Le gouvernement a demandé à Telma de rehausser ses prix

Le gouvernement exige que l’opérateur Telma augmente ses tarifs des appels vers l’international. Actuellement avec Telma, le tarif vers l’international est à 2 francs la seconde contrairement à Comores Telecom. Cette demande d’augmentation des prix a été faite par ANRTIC (autorité de régulation).

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

L’ANRTIC estime qu’il y a une concurrence déloyale entre Telma (avec ses prix bas) et Comores Telecom (avec ses prix trop élevés). Pour le gouvernement, Telma vend à perte sur les appels vers international alors que Comores Telecom a des tarifs qu’il faut revoir à la baisse. Une chose est sûre, c’est une mauvaise nouvelle pour les clients qui devront payer encore plus cher les tarifs vers l’international.

5 commentaires sur Le gouvernement a demandé à Telma de rehausser ses prix

  1. J’invite le président Azali à lire Comores infos. L’édito du peuple et çeux qui s’expriment pour le progrés du peuple Comorien.
    Peut être en faisant çela , il prendra conscience et connaissance des changements qu’exigent les Comoriens.
    Pour l’instant ce que nous craignons , c’est cette continuité d’une politique ancienne basée sur la corruption .

  2. rilemawa nagni bo gouverment conérien, tous c qui vous interesse c’est de vous enrichir et appauvrir la population Comorien, unissons nous ngaridjo chindha yé gouvernement de pilleur iyo.comore telecom na mwalalé, vive telma.(N’oubliez pas le chanson de « Nimeri »(R.E.P) »hari moundrou moudhou kadja paro handza ahoné mwanagna halé mabawa »

  3. Il paraît que c’est décidé par la première dame Ambari pendant qu’elle prenait son café du jour.
    Le peuple subit les violences, les mensonges , d’un gouvernement corrompu. Il n y a rien qui intéresse ces soit disant responsables que piller et s’enrichir à la vitesse d’un éclair. Ce qui est banal , voir ridicule est l’incompétence diffusée , et l’arrogance exagérée de ceux qui tiennent le pouvoir.
    Unissons nous – nous vaincrons!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*