En ce moment

Le gouvernement pourrait licencier plusieurs agents de l’administration de Ngazidja

Encore une fois, le gouvernement pourrait se débarrasser des agents de l’administration de Ngazidja. Une réunion qui a regroupé le secrétaire général du gouvernement et le ministère de finance et du budget s’est tenu cette semaine pour étudier du comment ils peuvent renvoyer certains fonctionnaires de l’île de la grande comores.

Le ministère se dit incapable d’assurer la masse salariale des fonctionnaires et propose le renvoi immédiat de toute personne recrutée par le gouvernorat de Hassani Hamadi depuis la validation du référendum du 30 juillet 2018. Quant à SGG, il veut que tous ceux qui sont recrutés depuis janvier 2018 soient mis à la porte.

En tout cas, notre source indique que rien n’est encore jusqu’aujourdhui décidé.
Après le licenciement de plus de 5000 agents en 2016 à son arrivée au pouvoir, Azali Assoumani crée encore une bombe à bombardement en voulant doubler ce chiffre

2 commentaires sur Le gouvernement pourrait licencier plusieurs agents de l’administration de Ngazidja

  1. c’est exactement ce qui devrait se faire car tant que ces bourreaux n’ont pas vu un des leurs pris en otage, ils se voient toujours maîtres des lieux, cependant les comoriens n’étaient préparés à ce genre de dictature…..mais pourquoi les Said Hassan Said Hachim, les Ali Mlahayli, les Mouzawoir Abdallah et d’autres ne descendent pas dans la place de l’indépendance et on verait s’ils seraient arrêtés….sinon ne sont-ils pas complices….ou les poches remplis….sinon l’homme d’état qu’ils se prévalent me laisse pantois.

  2. Le mort vivant et ses comiques ont raison de renvoyer tout le monde chez soi car , jusqu’à maintenant aucun brave comorien n’ose leur dire non , stop . Ce régime a une seule ambition c’est de remplir bien les poches avant qu’on leur sonne la fin de la récréation de leur mandat sinistre . Alors peuple comorien , jeunesse comorien vous attendez quand pour vous débarrasser de ces vieux maudits escrocs du pouvoir . Je vous jure que si jamais il y’ait un brave volontaire enfant comorien trouve à décapitr ou arracher une des têtes des voyous d’Azali , comme Belou , Idaroussi , kiki , Chaihane ou msaidié , ce regime aux abois ne ferait rien d’anormal ou d’imbécilité vis à vis du peuple comorien , vis à vis des employés des sociétés d’état ou de la fonction publique . Il est temps de chercher à prendre en otage un ou des membres influents du gouvernement de mort vivant azali , et non seulement prendre à otage mais couper sa ou leurs têtes et les mettre en place publique en guise d’avertissement . Quand on veut la paix il faut faire la guerre . Dans d’autres pays de l’Afrique subsaharienne , azali et ses voyous seraient déjà longtemps lyncher par le peuple ou un brave volontaire pour l’amour de la nation.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*