Le ministre de l’Education nationale réfute avoir été pris en otage

SONY DSCLe  ministre de l’Education nationale, Dr Abdoulkarim Mohamed, qui a critiqué récemment les enseignants pour leur faible niveau de français, nie avoir été pris en otage par les élèves. « A aucun moment je n’ai été pris en otage », déclare le ministre dans une conférence de presse qu’il a tenue à Moroni, jeudi matin, après qu’il ait passé plusieurs heures (9H à 12H) au lycée de Moroni la veille. « J’y suis allé de mon propre gré. Je suis allé discuter avec les élèves  et je suis sorti au moment où j’ai voulu, quand j’ai terminé les négociations », ajoute le ministre qui confirme que sa voiture a été bel et bien dégonflée ce mercredi matin. « Mais ceux qui ont fait ca ne sont du tout des élèves », regrette t-il.

Devant les journalistes, il se  permet  de leur donner la signification de PRISE D’OTAGE: opération visant  »à retenir des personnes contre leur volonté afin, le plus souvent, de revendiquer quelque chose ».

Il est à rappeler que ce jeudi matin avant la tenue de ce face à face avec la presse, une information avait été publiée dans les journaux sur la prise d’otage du ministre.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*