Le ministre délégué des Affaires Etrangères du Japon à Beit Salam

Le Ministre délégué des Affaires Etrangères du Japon SEM MASAHISA SATO a été reçu par le Président de la République Azali Assoumani à Beit Salam ce samedi 18 aout 2018. Le Chef de l’Etat était assisté du Ministre des Affaires étrangères par intérim Mr Mahamoud Salim et du Ministre des Finances Mr Saïd Ali Chayhane.
Le diplomate japonais a saisi l’occasion pour se féliciter de cette première visite d’un membre de son Gouvernement en Union des Comores pour manifester la solidité des relations de coopération entre les 2 pays.

Le diplomate japonais a rendu hommage à notre approche de l’indépendance économique amorcée par le Président Azali, des Comores émergentes à l’horizon 2030. Il a souhaité ensuite, après le référendum constitutionnel, que les prochaines élections présidentielles soient démocratiques et transparentes, dans le respect de la nouvelle Constitution. Le Ministre délégué a enfin salué l’intégration des Comores dans la SADEC, et a montré la disponibilité de son pays à soutenir toutes les initiatives qui rentrent dans le cadre du développement économique des Comores.

Dans sa réponse le Président de la République a remercié l’approche du Japon dans sa coopération avec les pays d’Afrique. Un pays qui ne s’ingère pas dans les affaires intérieures de pays souverains et qui n’est pas dans les petites manipulations politico-politiciennes, comme certains. Le Président Azali a parlé d’une coopération exemplaire, saine et franche.
Le Président de la République a aussi encouragé le Japon dans sa stratégie de présence en Afrique avec la TICAD et il souhaite que les Comores puissent être mieux impliquées dans les politiques de cette conférence économique.

Dans cet entretien il était aussi question de l’économie bleue, de ports de pêches et ports de plaisance, de la gestion des catastrophes naturelles, de la sécurité maritime, de la connectivité entre les îles. Des domaines dans lesquels, le Japon a une très grande expertise que l’Union des Comores peut bénéficier dans son plan d’investissements et de développement.

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*