Le Parti Juwa déplore un tel acte

DECLARATION
A la lumière des informations postées hier sur les réseaux sociaux selon lesquelles un acte de sabotage a visé la sécurité de l’aéroport de Bandar Salam à Mohéli par le déversement de clous sur la piste datterrissage, le Parti Juwa déplore un tel acte.
Cependant, un tel acte condamnable dénote du climat délétère entretenu par la pouvoir depuis le lancement des Assises. Ce climat se caractérise par la confiscation des libertés constitutionnelles d’expression, de réunion, de manifestation pacifique et même de circulation par le pouvoir central. A cela il faut ajouter les discours de haine et d’humiliation des opposants par les plus hautes autorités. Une telle attitude ne peut que générer des actes déplorables comme celui qui vient de survenir sur la piste de Bandar Salam.
Le Juwa, tout en s’élevant contre les pratiques antidémocratiques, anticonstitutionnelles et contraires aux principes universels des droits l’homme et du citoyen, mises en œuvre par le pouvoir central, se solidarise avec les patriotes qui se manifestent contre ce dernier et encourage toute action pacifique allant dans le sens de la défense de ces acquis fondamentaux inaliénables.
Le Juwa condamne, à cet effet, l’interdiction, par le pouvoir central, de la célébration de l’anniversaire de la signature des Accords-cadres de Fomboni qu’a voulu organiser le mouvement du 17 Février ainsi que les mesures arbitraires de restriction de la liberté de circulation entre les îles infligées aux responsables de l’opposition qui ont voulu honorer par leur présence ladite célébration.

LE BUREAU NATIONALE POLITIQUE

Parti Juwa

1 commentaire sur Le Parti Juwa déplore un tel acte

  1. en tout cas ce n’est pas la première fois, même autant de Sambi quand il a voulu rester au pouvoir à jamais au détriment des mohéliens ,l’aéroport a subi autant de fois cet acte de sabotage donc c’est normal pour quelcun qui veut faire encore un mal pour ce pays que émergé tranquillement dans la sécurité, en tout cas vous les pro Hazali il faut s’y attednre du pire que le pays n’a jamais connu

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*