Le parti Orange ou le « lèche-bottisme »

Le parti Orange a organisé une conférence de presse ce matin pour dit-on montrer au deux pouvoirs que le parti existe. Officiellement, les ténors de ce parti estiment qu’ils soutiennent le président Azali Assoumani et le gouverneur de Ngazidja Hassani Hamadi. Certains se demande si cette opération de communication n’est pas liée au fait que le gouverneur va bientôt changer son gouvernement. Questionné sur l’importance de cette conférence et si le parti avait peur que le ministre de l’intérieur Mohamed Daoud lâche le bateau, Farouk Mhadjou, porte parole du parti a estimé qu’Orang n’avait pas peur. «  Nous sommes en parfaite harmonie avec les deux pouvoirs et nous soutenons l’action du président de notre parti et par ricochet, nous soutenons le gouvernement de l’Union. Que ce soit les licenciements, la chasse aux marchands ambulants ou la fermeture de labaraka Fm, nous estimons que ce sont des décisions justes. Nous sommes dans le pouvoir parce que nous avons misé sur un plan stratégique qui a fait que nous avons soutenu les deux vainqueurs des élections. Nous avons des commissaires, des maires et un ministre ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*