Le président du conseil de l’ile a claqué la porte de l’hémicycle

wpid-screenshot_2015-10-29-12-00-17-1.png

Les congressistes à Mwali ont terminé leurs travaux cet après midi sans le président Maparole. Un article sur la durée du mandat du président du conseil de l’ile leur a divisé et le président avec quelques élus ont quitté l’hémicycle.

image

Comme prévu, les travaux relatifs à l’examen et l’adoption de la loi statutaire de l’ile de Mwali ont pris fin l’après midi de ce mardi sous une discorde. Et ce, sur l’article qui détermine le mandant du président du conseil de l’ile qui a constitué le point d’achoppement.

Lors des travaux  ce lundi, la loi a été voté en commission et avait prévu un mandat de 5ans pour le président. Certains élus du régime insulaire ont projeté recours ce mardi avant l’établissement du procès verbal. Finalement, après un long débat, le mandant du président est redu en un an renouvelable.

C’est alors que, selon le député Richa , le président Maparol et les siens ont claqué la porte de l’hémicycle. La séance plénière a été présidée par le vice président.

Quant à la loi sur l’éligibilité, il a été voté que pour être gouverneur à Mwali il faut que l’un de tes parents soit natif de l’ile. Mais pour les autres mandats électifs, il suffit que tes parents aient résidé dans l’ile pendant au moins 40 ans.

Nawal

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*