Le président Ikililou a célébré 4 ans à la tête de l’Etat

Ce 26 mai, Ikililou Dhoinine, quatre ans au compteur depuis qu’il réside à Beit Salam, a procédé à un bilan de son action à la tête de l’Etat.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Le président de l’Union des Comores a célébré sa quatrième année à la tête de la magistrature suprême de la Nation. A cette occasion, il a procédé à un bilan de son action pour la période du 26 mai 2014 à 26 mai 2015 tout en prenant le soin d’annoncer la bonne nouvelle.
« Pour passer le mois de ramadan dans de bonnes conditions, j’ai donné plus de 300 millions de francs comoriens pour la révision des groupes », a déclaré le docteur Ikililou, captant l’attention de toute l’assistance.

Depuis sa prise de fonctions, il a dit s’être attaché à sa tâche, sans se « laisser distraire par les polémiques politiciennes, tout en me faisant l’obligation de rendre compte au peuple comorien, en toute circonstance, de l’action du gouvernement et de la gestion des affaires publiques », a-t-il assuré.

Les élections législatives, insulaires et communales, les consultations pour la relecture du code électoral et l’organisation des entités qui gèrent les élections à tous les niveaux ont constitué, d’après lui, l’essentiel de son discours.

Selon le chef de l’Etat, l’ensemble de ces dispositifs doit être prêt et opérationnel pour le bon déroulement des prochains scrutins présidentiels et des gouverneurs.

« L’année 2015 est marqué par l’organisation réussie des élections harmonisées. C’est une première dans l’histoire de notre pays et pour certains, c’était invraisemblable. Malgré les difficultés auxquelles nous étions confrontés, aujourd’hui, toutes ces institutions sont en place et sont fonctionnelles », a-t-il dit.

Les réformes engagées comme l’élaboration du nouveau système des performances des agents de la fonction publique, la mise en place du nouveau conseil d’administration de la haute autorité de la fonction publique, la réforme de la FOP, l’informatisation des dépenses de l’Etat et la validation du système de gestion intégrée des structures et des effectifs de la FOP (GISE) sont citées comme les hauts faits du pouvoir.

L’année 2014 aurait connu une légère hausse des recettes budgétaires selon le président, avec 61, 2 milliards de francs comoriens contre 55,1 milliards en 2013, soit une hausse de 11,2%.
Sur la question de Mayotte, la position des Comores n’aurait pas changé et resterait guidée par le droit international, selon le chef de l’Etat. « L’approche que nous avons mise en place avec nos partenaires se poursuit », a-t-il assuré.
Mohamed Youssouf/ LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*