Le procès des biens mal acquis s’est ouvert à Paris pour TEODORIN OBIANG

​Ce dernier fait trembler bon nombre de chefs d’État Africain, y compris le clan AZALI. Il faut dire que cette inquiétude légitime mais illégale du côté du colonel, fait suite aux révélations d’un diplomate qui confirme que le président AZALI détient un compte à l’étranger auquel contient une somme abyssale de 40 millions d’euros.
Par ailleurs, plusieurs chefs d’État notamment, le clan Bongo, celui de Denis sassou se voient confisqués leurs biens mal acquis en attendant l’instruction qui est en cours. Cette justice serait applaudie si elle allait jusqu’à terme. Car, ces peuples lésés ont besoin de cette justice conduite par ces associations qui voien en mauvais œil la détresse et la douleur de ces femmes, enfants et hommes.
AZALI et ses épigones ne cessent de trembler car ils savent indéniablement que la foudre de cette justice ne les épargnera pas. En effet, cette même justice pourrait s’intéresser de son train de vie et son clan.
Ce président et sa famille ne cessent de vivre dans un confort absolument inconsidéré, y compris des voyages en sériés, des comptes bancaires pleins à craqué. Toutefois, au même moment, des milliers de comoriens sont abattus aux cimetières de l’hôpital El Marouf de Moroni, faute d’électricité, d’oxygène ainsi que les salaires des fonctionnaires sont loin d’être honorés. 


Donc, cette situation indigne l’ensemble des associations qui viennent en aide aux peuples et aux victimes des dictateurs voyous. La population comorienne appelle à ces associations qui s’occupent des peuples lésés par les biens mal acquis à se pencher à la question comorienne. Il s’agit de lui rendre justice afin de restituer leurs biens.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*