En ce moment

Le retour de la DIVA SAMRA sur la scène au grand bonheur de ses fans

Apres la sortie la sortie de son nouvel album « BELLE MELODY » en Mai dernier, la Diva SAMRA fait son retour sur la scène musicale. Celle-ci commence par une tournée en France et aux Comores. Pour son tout premier concert de cette tournée, du 24 Mars 2019, SAMRA a choisie la capitale comorienne de France, Marseille. Le choix de cette ville, n’est pas le fruit du hasard, pour la société de production BIG TYME et son patron SAID COMORIEN, c’est une manière de faire vivre des moments magiques aux fans de SAMRA et que Marseille c’est la ville ou bon nombre de fans peuvent y faire le déplacement. Pour ce méga Concert, qui aura lieu dans la somptueuse salle « ESPACE ARENA » sise au Boulevard Fréderic Sauvage 13014, BIG TYME n’a pas prie les choses à la légère. Des artistes de renommés seront présents pour honorer le premier concert de la Diva. Parmi eux, La chanteuse  Tanzanienne de renommée internationale HADIDJA KOPPA. Celle-ci, elle a fait un duo avec SAMRA dans la chanson intitulée « NAMPENDA YEYE ». D’autres artistes comme SOULTOINE, SMITO, GUIRRI MAFIA, seront sur la scène marseillaise.

Cette fois-ci, je veux toucher un public plus large et plus international : 

                                                               Et il faut rêver    .

L’année 2019, est très charnière et plus ambitieuse pour la chanteuse SAMRA et son Producteur SAID COMORIEN. Leur objectif, que leur musique touche un public plus large et plus international. « Je pense qu’aux Comores, tout le monde nous connait. On parle de nous, de notre musique qui est tres écoutée et aimée. Cette fois, avec modestie, on veut franchir un palier pour montrer notre talent » .Elle poursuit quand on la songe sur la capacité d’atteindre cet objectif, La DIVA répond avec modestie «  On vient de loin, on a connu des soubresauts, des tempêtes, des hauts et de bas et on tient le coup, car on croit a ce qu’on fait » .Et elle finit, «  Il Faut rêver, c’est en rêvant qu’on peut aller plus et très loin. Nous on continue notre chemin et on y arrivera ».

« Nous comoriens, on aime la musique mais celle-ci ne nous aime pas »

Malgré l’optimisme affiché de SAMRA  sur l’année 2019, de ses projets ambitieux, elle soulève une question épineuse de la musique comorienne et fait constat alarmant pour son développement. Pour elle »Nous comoriens, on aime la musique  mais celle-ci ne nous aime pas. Regardez nos voisins de Tanzanie, du Nigeria, Madagascar…, leurs artistes ont  une ascension fulgurante, ils vivent de leur travail .Et cela n’est pas le fruit du hasard ». Pour elle, ils ont « l’appui de leurs autorités, en les protégeant et en les aidant à atteindre leurs objectifs artistiques ». Pour finir la Chanteuse Samra appelle aux artistes comoriens à faire preuve de « solidarité artistique solide et saine ». Ainsi, les artistes comoriens seront les ambassadeurs de la musique africaine comme le cas de Tanzanie et le Nigeria pour ne citer qu’eux actuellement.

A.Djoumoi                                                      

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*