Le soulèvement des vieux de terrain contre l’impasse politique sur les Comores

Il n’est jamais tard pour mieux faire. La loi n’a plus de valeur dans notre pays. Les magistrats usent toutes leurs forces pour déformer la constitution de la nation. Les politiques renoncent le service qu’ils sont confiés au profit de leurs poches et de leurs proches. Ils massacrent la population comorienne quotidiennement. Sans merci ni pitié, La République de MADHOILIMOU fonce le pays dans la misère de sorte que même la capitale soit éclairée par l’alternance lunaire, l’eau vaut de l’or et la corruption est devenu une monnaie courante, payer ne rime pas avec Mamadou.
politique
La tournante à la fin de sa trajectoire infernale après avoir servi un soldat, un chiite et un pharmacien. Tous ces pseudos ont encore l’envie d’être servis par le peuple sans se rendre compte de leurs services non rendus, de leurs trahisons, de leurs massacres en considérant que les comoriens et les comoriennes ont la mémoire courte de tout oublier.
M. Azali Assoumani reconnaissant hier son ignorance en politique, il se compte aujourd’hui le Messi de la politique africaine.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

M. Abdallah Ahmed Sambi identifié Anjounais en 2006, il sera grand comorien en 2016.
M. Mohamed Ali Soilih alias Mamadou, Ministre de finance en échec depuis 1978 réclame une récompense de la part des comoriens et des comoriennes en 2016. Il l’a mérité, n’est-ce pas?

Face à une telle situation, il est bien sûr le devoir de nos vieux de terrain politique de retrousser les manches pour trouver une solution adéquate à ces fractions qui semblent simples lorsque le dénominateur est commun. Oui, il n’y a pas de miracle. Ce n’est pas la France qui va nous aider à s’en sortir, ni la ligue des Etats arabes ni l’union africaine. C’est nous même. Il faut débattre ensemble pour le pays et rien que pour les Comores.

C’est pour cette raison que M. Saïd Hassane Saïd Hachim, M.Ali Mroudjaé, M. Ali Bazi Selim, M. Ali Mlahaïli, M. Aboubacar Boina, M. Damir Ben Ali et tous les autres vieux de terrain soucieux de l’incarnation de notre pays appellent à une table ronde pour dresser le bilan de quinze ans de présidence tournante.J’espère que le gouvernement prend en compte cet appel pour en finir une fois pour toute de la mauvaise interprétation de notre constitution.

HAKIM MMADI MALIK

3 commentaires sur Le soulèvement des vieux de terrain contre l’impasse politique sur les Comores

  1. Tien tien ,n’ont ils pas étaient au pouvoir ces vieux dinosaures? Ou sont les traces de leurs passages au sein de l’état ?Aujourd’hui il vivent les mêmes contraintes que nous, peineries d’eau,d’électricité et le système sanitaire qu’ils ont laissé à l’abandon. Messieurs vous avez laisser la corruption en héritage à tous ces guignols qui nous gouvernent aujourd’hui et peut être demain. Espérons que ikilou ,sambi, azali ne viendrons pas dans vingt ans pour donner des leçons.

    • ecoute les vieuwx ont laisse des trace.imagine moi j ai 32 ans j’ai vu EDC y avait pas des coupure souvent avait des riz moins chaire l agriculture etait vment en abondant.en plus rappelle toi bien que depuis ali soilihi ahmed t des abdallah et djohar apres la sorti des ces president il n a ya pas un bulding ni route qui est construit.enors regarde said hassane said hachim lui etait gouverneur,depute,ministre,ambassadeur,nous savons que il na pas pu construire une maison sa maison etait une maison en bois.pour vous dire que les dinosore avait pitie ils ont pas vole

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*