Le Vice président Djaffar a lâché la corne du taureau pour tenir sans doute la queue ? : il est pressenti pour succéder à Kapachiya !

Djaffar peut rester vice-président chargé d’un ministère sans portefeuille, et n’avoir plus accès au conseil de Ministres. Ou alors succéder Kapachiya ? En tout cas oui, c’est conforme à l’article 15 de la constitution.

Comme disait Bouvard, la confiance humaine, c’est comme à l’armée : Quand on vous rétrograde, il faut changer de corps.
Le Vice-président Djaffar était le premier à exprimer sa perte de confiance envers le président Azali. S’il y a trahison c’est bien lui.

Heureusement pour le pays, la constitution a prévu une solution très simple qui sera probablement appliquer pour le cas Djaffar. Une solution qui peut écarter sans faire de bruit, celui qui n’a plus la confiance du chef de l’Etat, mais, qui n’est pas punissable puisque élu en même temps que le président de la république. C’est ainsi que * les oreilles des murs * prévoient que le vice-président Djaffar Ahmed, actuel ministre de l’économie, peut devenir Secretaire d’Etat chargé de l’aménagement. Ou bien puisqu’il est en bonne relation avec les gouverneurs, il aura un ministère sans portefeuille, chargé des relations avec les Gouverneurs ? à suivre

La constitution exige pour les Vice-Présidents, un département ministériel

On le disait sur ce mur du camarade Mrimdu, que c’est l’ancien président Sambi qui a introduit en 2009, le 3ème vice-président et, cela a intensifié les conflits. Aussi, le fait que tous les Présidents ont donné aux Vice-présidents des Gros Départements ministériels, alors que la constitution parle simplement et uniquement d’un département ministériel. Vous avez compris lecteurs et lectrices, l’attribution des Gros Départements ministériels dépend de la confiance du président envers ses vice-présidents. Que dit la constitution ?

Article 15 de la constitution

<< les Vice-Présidents de l’Union sont chargés d’un département ministériel. Le Vice-président coordonne la mise en œuvre des actions des différents départements ministériels de l’Union, dans l’île dont il est issu et veille à la légalité des décisions de l’exécutif de l’île.>>.

Alors, le vice président Djaffar a lâché la corne du taureau pour tenir la queue, ou il a prévu de rendre le tablier ? à suivre !

Hamadi Abdou

2 commentaires sur Le Vice président Djaffar a lâché la corne du taureau pour tenir sans doute la queue ? : il est pressenti pour succéder à Kapachiya !

  1. Certains disent que les vice présidents existent dans de nombreux pays comme les USA mais ils oublient de dire que les USA ou autres états ce n’est pas les Comores. La plupart des pays qui ont adopté ce système sont de grands pays géographiquement parlant ou alors assez riche. De plus, les Etats unis ou d’autres pays le vice président n’a pas de fonction ministérielle. Il faut tuer le système des vice président qui ne servent absolument à rien et remplacer par le système de Premier ministre et qu’on arrête avec ce système présidentiel conflictuel en permanence et qui bouffe de l’argent sans que le pays ait avancé d’un iota. Le Cap Vert, plus arrièré en développement jusqu’en 1990 et 2000, que les Comores a fait un bond de 5 quant les Comores a gagné 1. C’est vous dire que tous les élus comoriens sont des bouffons, des menteurs, et des voleurs

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*