Législatives : 20 000 électeurs privés de leur droit de vote

comores-electionPlusieurs personnes seront privées de leur droit de vote lors des élections législatives, alors que la loi leur en donne le droit. La faute à la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) qui a traîné des pieds un problème d’un logiciel incompatible pour l’enrôlement et pour le transfert des électeurs.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

C’est dans un entretien accordé à la presse samedi dernier que Houmed Msaidie, leader du parti Radhi a déclaré « il y a 20 000 inscrits qui ne pourront pas voter avec leur carte d’électeur et je fais partie de cette catégorie. Les transferts n’ont pas pu se faire parce que le logiciel utilisé était incompatible et bien que le président de la Ceni ait été au courant de cette incompatibilité entre le logiciel utilisé pour l’enrôlement et celui utilisé pour le transfert des électeurs, il a décidé de passer outre ».

Pour sa part le président de la Ceni a répondu cette affaire en déclarant « chacun aura sa carte d’électeur pour voter ». De rajouter comme pour rassurer les électeurs « un numéro vert a été mis en place entre les bureaux de vote et la Centrale ceci pour faciliter certaines opérations. Ainsi pour un électeur qui devait voter à Itsandra 1 par exemple, s’il s’avère que sur sa carte, il est écrit qu’il doit voter à Moroni 2, il suffira qu’un membre du bureau de vote appelle la Centrale pour que tout soit réglé ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*