L’équipe nationale de football a accompli d’énormes progrès…

Le contrat du sélectionneur national, Amir Abdou, est arrivé à terme le 30 novembre. Des négociations sont actuellement en cours entre le principal concerné, la Fédération de football des Comores et le gouvernement en vue d’une reconduction.

L’équipe nationale de football a accompli d’énormes progrès depuis la prise de fonction d’Amir Abdou, il y a quatre ans, jusqu’à disputer aujourd’hui une place qualificative pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

L’équipe nationale est l’unique symbole de l’Unité du pays. Le sport est le seul secteur qui mobilise la jeunesse dans sa diversité et donne à tout citoyen la rare occasion d’être fier d’appartenir à notre nation.

La rencontre Cameroun-Comores, du mois de mars prochain, est cruciale. Il convient d’encourager les différentes parties à trouver un terrain d’entente, dans les meilleurs délais, pour ne pas, d’une part, boycotter nos chances de qualification et, d’autre part, pour ne pas rompre la dynamique initiée depuis 2014. Les Comores ont tenus en échec de grandes nations du football africain telles que le Ghana, le Cameroun et le Maroc. Elles occupent, aujourd’hui, la cent-quarante-troisième place du classement Fifa, la quarantième en Afrique et la deuxième dans l’Océan indien.

C’est avec les cœlacanthes que les couleurs des Comores sont portées et que le drapeau est élevé au firmament. Briser cet élan alors que dans tous les secteurs le drapeau est en berne, c’est vraiment se foutre de notre gueule.

Ahmed Ali Amir

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*