Les Comoriens sont-ils aveugles par les besoins du moment?

comore_marche

L’être humain est tellement obnubilé par les besoins du moment et un trompeur arrive toujours à tromper les électeurs. Mamadou et Mouigni Baraka sont tous deux au pouvoir, alors que le pays ne cesse de s’enfoncer dans le chaos et l’abus des biens sociaux. Comment ces deux individus dangereux pourraient encore entuber le peuple comorien?

D’abord, la légitimité de l’abus des biens sociaux est la cause principale de notre malheur. Ensuite,le fatalisme lié à notre religion joue un rôle majeur dans le sort de notre pays.comore_marche

L’archipel des Comores est un minuscule pays meurtri par l’incrédibilité de la parole politique et les mensonges d’état. Ce pays a vu l’émergence de certains comportements auxquels ne faisaient pas partis de la culture comorienne. C’est le cas de la pédophilie, de la pornographie et des assassinats politiques.

N’oublions pas que depuis l’autonomie interne en 1975, je vous dit bien en connaissance de cause « autonomie interne », la corruption fut inculquée dans nos cortex que le détournements des deniers publiques est légitime. Toutefois, ce qui est illégal dans ce pays est légitimé par l’ensemble de l’opinion.

Par ailleurs, cet état est devenu un champ de ruine et aucun citoyen n’attends rien des politiques d’où l’installation du fatalisme chez les Comoriens.

Or, dans six mois les comoriens sont invité(es) à se rendre aux urnes pour élire le futur chef d’état. Malgré ce choix démocratique, mais la chance d’avoir un président sage reste illusoire aux yeux de la population. Pour quoi ces Comoriens n’attendent rien du prochain président, ce que Mamadou et Mouigni Baraka se présenteront pour le poste de président. Et portant, ces deux ont ruiné le pays en économisant pour se procurer des voix.

Et s’ils accédaient au pouvoir ils pourraient continuer à punir les comptes publics.

Mais le fait que les citoyens se taisent, ils donnent les moyens à ces deux dinosaures de mettre à genou les deniers publics.

Le gouverneur Mouigni Baraka et le vice-président Mamadou symbolisent la réussite en matière d’abus des biens sociaux. Leur gestion des comptes de l’état est calamiteuse, voire même catastrophique. D’où le tout pourri.

Si certains candidats n’ont jamais participé à la corruption organisée par Mamadou et Mouigni Baraka, rien ne rassure les comoriens que les nouveaux ne feront pas autant que le gouverneur de Ngazidja et Mamadou.

Il faut souligner que jamais, dans le monde entier un pays n’a connu une telle gestion aussi lamentable et déplorable. Même la Birmanie ou le Zimbabwe.

Alors, ceux qui font l’apologie du ministre des finances et le gouverneur de Ngazidja, auront des comptes à rendre d’abord, devant la justice au moment venu. Ensuite, ils passeront devant la justice divine. Car, ils sont les purs ennemis de la population comorienne.

Dire également que Mamadou est un économiste classique reconnu internationalement est une insulte aux économistes libéraux.
Notre pays est placé en liquidation judiciaire par le FMI. Pour un économiste, il doit trouver la théorie convenable pour sauver le pays. Or, Mamadou et Mouigni enfoncent le pays dans un trou. Si les deux cherchent le poste de président c’est pour échapper à la justice populaire.

Il faut dire que le pays manque de tout: Infrastructures nécessaires pour l’économie. Des hôpitaux plein des détritus, pas d’eaux, ni électricité, ni justice. Par conséquent, les citoyens croient à un miracle divin.

Comoriens, regardez le gouverneur Mouigni et Mamadou, leurs anatomies expliquent carrément le vol en série. Leurs corps ne passent pas inaperçus. Le gouverneur a acheté toute la branche de la boulangerie et pâtisserie, ainsi que les parcelles fertiles et constructibles. Il emploie des salariés fictifs et les visas sont vendus à prix d’or.

Et si les comoriens faisaient confiance à deux individus dangereux, ils ferraient leur propre malheur.

Evidement, il faut croire mais chacun doit contribuer à son sort.

Si les Comoriens se réfugient dans la croyance, rien ne pourra les aider. « Aides toi, toi même le ciel t’aidera ». La croyance en dieu n’empêche pas d’aller travailler car le tout puissant a dit qu’après avoir prié dispersez vous dans la nature.

Pour conclure, la prise du pouvoir de Mamadou ou Mouigni Baraka, aurait des conséquences néfastes pour les citoyens. Réfléchissez, ils sont tous les deux au pouvoir. S’ils avaient les outils pour aider le pays,ils auraient dû le faire.

Malheur à ceux qui feront ce choix.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*