Les étudiants menacent de riposter si la crise persiste

Suite à la grève des enseignants de l’université depuis le début de la rentrée, l’Union des étudiants de l’Université des Comores menace de riposter si la situation ne s’améliore pas. L’UNEUCOM a par ailleurs déclaré ne pas souhaiter entamer de négociation avec le ministre de l’éducation nationale.

image

Trois semaines déjà que les étudiants de l’Université des Comores n’ont pas cours. Alors que les enseignants refusent obstinément de retourner à l’UDC tant que la question des arriérés de salaire ne serait pas réglée, l’Union des étudiants de l’Université menace de riposter si la crise persiste.

« Nous sommes les premières victimes de cette grève. Nous avons frappé à toutes les portes pour trouver une solution mais en vain. Nous avons même contacté le ministre de l’éducation nationale ». D’après Adil Saïd Ali, porte-parole des étudiants, le ministre ferait peu de cas de leur situation.

Une remarque qui a radicalisé un peu plus les étudiants, mécontents, et prêts à en découdre si la situation de la grève devait persister. Près de 1000 étudiants ont tenu un sit-in, la semaine dernière sur le site de l’IFERE, l’institut de formation des enseignants, à Moroni.

« Si le syndicat décide de reprendre les cours, qu’il les termine sans interruption sinon, on se soulèvera contre eux », a lâché un étudiant apparemment pas très content.

Mohamed Youssouf / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*