Les handicapés accusent …

Par Nazir Nazi

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Les Comores ne participeront pas cette année à la 14ème Coupe des clubs champions de handisport de l’océan Indien (Ccchoi), prévue ce mois de décembre à l’île Maurice. Pourtant, selon Ali Mmadi, secrétaire général de la Fédération comorienne du handisport, le chef de l’Etat s’était engagé à faciliter le déplacement et avait donné des consignes à cet effet.

Il a, cependant, dénoncé la non implication du ministère des Sports et accusé le chargé des affaires financières à la présidence de la République d’avoir fait capoter le voyage. Les Comores manquent ainsi l’occasion de se voir remettre le drapeau pour l’organisation de la quizième édition, initialement prévue à Moroni. Les handicapés comoriens ont surtout raté l’occasion de signer avec la société japonaise Toyota une convention d’aide portant sur leur formation et un don de chaises roulantes.

«Lors de l’avant-dernier conseil des ministres, il nous a été informé que la question n’avait pas été évoquée alors que la fédération avait saisi le ministère en charge des Sports. Du coup, nous avons saisi des conseillers à la présidence et ces derniers nous ont confirmé que le Chef de l’Etat avait bien donné le feu vert», a fait savoir le secrétaire général de la fédération nationale du handisport.

Ali M’madi a enfin montré combien la fédération a fait preuve de souplesse dans l’objectif de pouvoir prendre part aux jeux et d’échapper à une sanction disciplinaire. En effet, la Ccchoi a décidé depuis l’année dernière de sanctionner toute délégation absente. «Nous, Comoriens, avions insisté pour que la sanction soit sévère.

Malgré cela, c’est nous qui allons être sanctionnés en premier pendant que nous, fédération, avons fait le nécessaire. Nous avons accepté de réduire le nombre des membres de la délégation à quinze personnes au lieu de 23», regrette le secrétaire général. Les Comores auraient dû participer à quatre disciplines, en l’occurrence la pétanque, le basket, le tennis et le boccia game. C’est en 2013 que les Comores avaient organisé pour la première fois ces jeux, soit douze ans après leur création.

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*