Les jeunes et l’armée se font face: lacrymogènes contre barricades

La mairie de Moroni continue ses actions qui visent à désengorger la capitale en virant les occupants de la route. Après le littoral hier, aujourd’hui l’armée a procédé à la destruction successive de toutes les cabanes et habitations d’infortunes installées dans l’axe Ambassadeur-Volovolo. Au moment même  où on publie cette information, les vendeurs font face à l’armée. Cette dernière utilise des lacrymogènes pour les disperser et les obliger à nettoyer les barricades. Des courses-poursuites s’engagent entre  des vendeurs qui ne veulent pas abandonner les lieux, et des soldats qui veulent faire respecter la loi. La température est en train de monter à vitesse grand V. il est vrai que les routes de la capitale sont prises d’assaut par des vendeurs ambulants, des constructions illégales et des cabanes non autorisées. Toutefois, les propriétaires des installations qui longent la route qui entre à volovolo estiment qu’ils auraient dû bénéficier d’une solution de remplacement. Situation en cours

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*