Les journalistes se mobilisent et demandent au ministre de l’intérieur de…

Quelques les images d’un rassemblement des journalistes aujourd’hui contre le comportement de Kiki. Les journalistes exigent des excuses. Le communiqué du ministre de l’intérieur Mohamed Daoud alias Kiki n’a pas convaincu. On ne peut pas être le premier flic du pays et se comporter comme un délinquant. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*