Les lieutenants du colonel Azali ASSOUMANI tirent à découvert sur la diaspora

Opinion libre: Schizophrénie ou mauvaise foi congénitale ?

Les lieutenants du colonel Azali ASSOUMANI tirent à découvert sur la diaspora. Certains prennent un malin plaisir à la dénigrer voire à l’insulter. Pourtant, parmi eux, beaucoup ont soigneusement planqué femme et enfants en France pendant qu’ils sont en train de tuer le peuple aux Comores. De deux choses l’une, soit ils n’ont pas assez confiance en leur gestion des affaires pour rapatrier leurs familles aux Comores soit, comme disait Ali SOILIHI MTSACHIWA, ils veulent profiter de 2 intérêts simultanément.
Par ailleurs, il est temps pour l’Etat Comorien de cesser sa mauvaise foi ou sa schizophrénie et de traiter sa diaspora comme il se doit. Au-delà de son apport financier dans le budget de l’Etat, de son apport social au travers de réalisations de projets et d’envois d’argent aux familles, la diaspora reste la mère des Comores.
Si aujourd’hui la diaspora se dresse tel un seul homme pour dire non à la dictature, c’est bien parce que les limites ont été franchies. Bien que le colonel Azali ASSOUMANI soit entouré de plusieurs sociologues, il semble que ces derniers méconnaissent parfaitement la société comorienne, ou du moins sa diaspora. La diaspora dispose de nombreux atouts et leviers pour lutter contre ce totalitarisme. Libre à elle de voir quand et comment actionner ces leviers, mais certainement que les effets risquent d’être dévastateurs aussi bien pour le régime que pour le peuple.

1/ Gel des fonds et biens privés des membres du gouvernement Azali ASSOUMANI, via une saisine des pays et des organismes bancaires identifiés.

2/ Gel des financements des Comores par les principaux donateurs : l’UE, l’UA, l’ONU etc…

3/ Saisine de la Cour Pénale Internationale contre les membres du gouvernement Azali ASSOUMANI.

4/ Bloquer toutes transactions avec les Comores à travers une pression sur les acteurs concernés :

– Transporteurs maritimes : CMA CGM etc…
– Transporteurs aériens : compagnies aériennes etc…
– Transferts d’argent : Western Union, Money Gram etc…

5/ Boycott culturel et sportif
– Arrêt des festivités de mariages et autres activités culturelles
– Boycott des événements sportifs nationaux et internationaux
6/ Boycott des membres du gouvernement Azali et de ses lieutenants en les bloquant et les isolant sur les réseaux sociaux et dans les activités culturelles et sociale quotidiennes.
7/ Possible embargo de la part de la communauté internationale au vu du coup de force et des assassinats perpétrés par le régime.

Certainement que d’autres leviers existent et seront étudiés par la diaspora mais en toute objectivité, si le clan Azali ASSOUMANI avait une once de considération pour le peuple et son intérêt général, il devrait être heureux de voir le peuple se mobiliser ainsi pour la sauvegarde de la nation.

Quiconque a un minimum d’honnêteté et d’amour pour le pays, devrait être heureux de voir le peuple se mobiliser et devrait appeler à la démission d’Azali ASSOUMANI et de son gouvernement pendant qu’il en est encore temps.
Bendjadid AHAMED


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/1/d365227695/htdocs/wordpress/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

2 commentaires sur Les lieutenants du colonel Azali ASSOUMANI tirent à découvert sur la diaspora

  1. Il ne faut pas croire que le diaspora est un groupe de mouton qui qui se laisse entraîner pour déstabiliser notre pays loin de ça le petit groupe qui manifeste tous les jours pour déstabiliser le pays devrait avoir honte ça prouve la limite de leur intelligence vive les Comores vive le président azali

  2. Franchement est-qu’on peut prendre au sérieux les insultes d’une bande de voyous. Personnellement, je crois qu’ils savent très bien que leur heure a sonné, c’est pour cette raison qu’ils s’emportent en injuriant et en menaçant ridiculement la diaspora. Ils ne sont pas aussi cons pour ignorer que sans sa diaspora les Comores seraient tout simplement un terrain pour délinquants affamés. Si le pays se laisse dirigé par des voyous, c’est parce que les enfants des Comores sont à l’extérieur. Et je comprends très bien la panique actuelle de ces voyous. Ils ont compris qu’ils sont allés tellement loin dans leur banditisme que les meilleurs enfants des Comores qui composent la diaspora ont décidé de prendre leurs responsabilités en reprenant la main sur la destinée de leur pays.

    Rappelez cette maxime : « Quand le chat n’est pas là, la souris danse  » Donc, le chat a décidé de revenir. Par conséquent, finie la danse des souris.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*