Les marchands ambulants de Chindo chamboini crient à l’injustice

Les mesures du ministre de l’intérieur Mohamed Daoud de faire de Moroni une capitale comme les autres n’obtient visiblement pas l’adhésion de tout le monde plus particulièrement les vendeurs ambulants du petit marché de la capitale. Hier, ces vendeurs ont eu la grosse surprise de remarquer qu’à l’aube, les limiers avaient investi leurs lieux de travail. Ils ont donc été priés de vider les lieux et rejoindre le marché Grimaldi.ancien_marche___

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon Youssouf Tabibou un des vendeurs concernés, « nous rechignons à y aller parce qu’on a demandé à ce que les murs de Grimaldi soient détruit pour nous donner plus de visibilité. Seule condition qui peut nous permettre d’espérer gagner les mêmes montants que ceux que nous générons ici ». Le ministère de l’intérieur n’entend pourtant rien laisser dans sa politique de désengorgement des rues et ruelles de la capitale et par conséquent, les vendeurs sont amenés à se montrer raisonnables.

A.Athoumani, Comores infos

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*