En ce moment

Les marmites malgaches interdites à La Réunion

La Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE) de l’île de La Réunion, a décidé le 20 septembre dernier, l’interdiction de vente sur le marché des produits artisanaux malgache à base d’aluminium. Plus précisément les marmites artisanales malgaches ou les “vilany gasy”.

Selon les études de cette direction, ces produits issus des fonderies artisanales de la Grande ile présentent entre 3 et 4600 fois en plus de la limite tolérée par l’homme  en termes de taux de plombs, suivant les textes en vigueur.

Ces produits sont donc susceptibles de causer des intoxications au plomb, provoquant des effets sur le système nerveux, essentiellement chez les enfants. Car, ces intoxications au plomb pourraient causer des retards de la croissance mentale. Mais ce n’est pas tout car, ce taux élevé de plomb dans les ustensiles pourrait aussi engendrer des troubles au niveau du système cardiovasculaire ainsi que sur les fonctions rénales.

Pour être plus clair, selon une étude réalisée par Michel Meyer de l’Université de Bourgogne, « Lorsque le plomb pénètre dans le milieu sanguin, le métal est rapidement mobilisé à plus de 95 % par les érythrocytes puis distribué dans tous les organes mous. Il s’accumule ainsi dans le foie, les reins, le cerveau, le cœur et seuls 3 % environ restent dans le plasma sanguin. En l’absence de voie d’excrétion, il se dépose à raison de 90 % dans les os sous la forme de phosphates insolubles où il s’insère dans le réseau cristallin de l’hydroxyapatite, le principal constituant des tissus osseux. Le plomb constitue par ailleurs un poison du système nerveux, et peut provoquer des dommages irréversibles dans le développement de l’enfant. Cette neurotoxicité est due à la perturbation des mécanismes de libération de neurotransmetteurs, régulés par le calcium. Les conséquences sont surtout marquées au cours de deux périodes critiques : la petite enfance, car l’absorption de plomb est beaucoup plus importante qu’à l’âge adulte, et la vieillesse, car le plomb, fixé dans les os pendant la vie, est alors relargué dans le sang. »

A noter qu’à part les marmites, cette interdiction concerne aussi les poêles, les louches, les cuillères de services proposées sur le marché, essentiellement au niveau des marchés forains et artisanaux. La préfecture, dans le cadre de cette vigilance, souligne que “Les consommateurs et les professionnels sont appelés à la vigilance dans l’utilisation des produits qu’ils possèdent dans la mesure où il ne peut y avoir aucune assurance du fait de l’absence totale d’identification, de… (Cliquer sur le lien pour la suite de l’article👉 https://actu.orange.mg/les-marmites-malgaches-interdites-a-la-reunion/)

1 commentaire sur Les marmites malgaches interdites à La Réunion

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*