Les prix remontent aussitôt le ramadan fini

​Ce que craignait la population est en train de résolument arriver dès le coup de sifflet final du mois sacré du ramadan. Les prix des denrées de première nécessité connaissent une montée vertigineuse. Certes le gouvernement ne cesse d’appeler à la continuité des prix. Sauf que les commerçants ne l’entendent pas de cette oreille.

 Les consommateurs sont pris au dépourvu tellement le changement des prix, s’est fait de façon plus que soudaine. Qu’il s’agisse du poisson, de la viande, des pommes de terre et de l’ensemble des produits de grande consommation, tout est devenu cher. Le kilo d’ailes de poulet est revenu à 1000 kmf au lieu de 800 kmf proclamés par le gouvernement. La viande est revenue à son prix d’avant ramadan et le poisson se vend à 2500 kmf le kilo. 

Désemparé, le Comorien lambda, une fois au marché, ne sait pas à quel saint se vouer puisque tout est chamboulé. Du côté des commerçants, la faute incombe uniquement au gouvernement qui selon eux n’a entrepris aucune démarche pour diminuer les taxes sur les marchandises, mais uniquement sur les produits pétroliers. La question est de savoir, qu’elles seront les décisions des autorités.

Med Youssouf, Comores infos 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*