En ce moment

Les résidents de Mayotte qui étaient coincés à Moroni regagnent enfin leurs foyers

Ils étaient des enfants, des handicapés, des personnes âgées… à avoir été bloqués à Moroni suite à la fermeture des frontières pour cause de coronavirus. Ils viennent de commencer à rentrer à Mayotte.

Le bout du tunnel après plusieurs mois de blocage à Moroni. Selon un membre du Collectif qui luttait pour le retour de ces passagers, le retour à la maison « est bel et bien effectif ». Le voyageur doit présenter les documents attestant sa résidence dans l’île sous administration française, en plus de son billet et son test Covid-19 (négatif). Si la compagnie AB-Aviation effectue à cet effet des vols charters, d’autres personnes préfèrent la voie maritime avec le bateau STMS, appelé communément Maria Galanta qui, soit dit en passant, assure également le transport des refoulés de Mayotte.

Contacté par La Gazette des Comores, un des membres du Collectif sur place a confié que cette voie « quasi régulière » est ouverte depuis dimanche 20 septembre avec 30 passagers, soit 10 depuis Ngazidja, et 20 depuis Anjouan. « Le dimanche dernier, environ 30 personnes ont pris le large pour Mayotte à savoir 10 à Ngazidja et 20 à Anjouan », précise-t-il. Selon nos informations, même si Moroni a ouvert ses frontières depuis le 7 septembre, ces mouvements vers Mayotte ne sont pas réguliers proprement dit, la France n’ayant ouvert ses frontières au contient africain qu’à une poignée de pays : le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, et le Rwanda.

Des personnes testées positives à la Covid-19 sont empêchées de voyager. Elles sont admises à l’hôpital de Samba, réservé exclusivement aux malades de coronavirus. Elles sont asymptomatiques, pour la plupart en tout cas.

Andjouza Abouheir / LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*