Les transporteurs résistent à l’arrêté interministériel

L’arrêté interministériel continue de provoquer des grincements de dents chez la plupart des chauffeurs, particulièrement à Ngazidja. «Il va falloir discuter avec le gouvernement et trouver un terrain d’entente avant d’accepter d’appliquer ces tarifs», a déclaré un taximan de Mbadjini, certes content de la réduction des prix du carburant, mais réfractaire à toute baisse des tarifs de transport.

Le gouvernement entend étendre la baisse des prix à tous les secteurs. C’est ainsi qu’après une série de négociations avec le syndicat Usukani Wa Masiwa, la vice-présidence en charge du ministère des Transports et celle en chargée de l’Economie ont signé un arrêté conjoint fixant une nouvelle tarification des trajets à Ngazidja.

Pour la région de Mbadjini, le ticket de transport dépend de la zone. Le trajet Moroni-Bandamadji ya domba, par exemple, est fixé à 750 fc contre 1.000 francs auparavant, alors que Moroni-Mandzisani/Ifundihe est de 600 fcs au lieu de 750 fcs.

Nassila Ben Ali / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*