L’hôpital refuse de donner les corps d’un jeune comorien décédé 

C’est invraisemblable. L’hôpital de la mort intitulé « Hôpital de Dubaï » qui est à Moroni refuse de restituer le corps d’un jeune décédé jusqu’à ce que sa famille paie l’hospitalisation. Oui l’hôpital de la mort qui fait mourir ses patients au lieu de les guérir coûte cher. 100euros la journée environ. Le corps du jeune est retenu pour 200 euros. 

1 commentaire sur L’hôpital refuse de donner les corps d’un jeune comorien décédé 

  1. UN PAYS MUSULMAN AUQUEL REFUSE DE CÉDER UNE DÉPOUILLE POUR 100 MILLE FRANCS COMORIEN.
    Les faisceaux d’indices qui laissent présager la fin du monde sont là. Même les pays chrétiens ne feront jamais cela pour plusieurs raisons.

    D’abord, il est inhumain voire même atroce d’empêcher un cadavre d’être enterré sous prétexte que sa famille n’a pas honoré son lit de l’hôpital. Le gouvernement du colonel dictateur azali assoumani qui a cautionné cela doit savoir que notre pays mérite mieux que cela. On n’enterre pas les riches tout en laissant les pauvres dans les lits de l’hôpital. Monsieur azali assoumani vous utilisez les moyens de l’État pour se faire soigner avec votre famille. Pour quoi vous autorisez le directeur de l’hôpital à refuser un mort de joindre son créateur pour une raison abjecte.

    Ensuite, les impôts que les Comoriens payent. Ils sont où monsieur le Président. J’ai la honte et la nausée. Ce gouvernement est impropre.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*