L’intersyndicale répond sèchement au ministre de l’éducation nationale

L’intersyndicale répond sèchement au ministre de l’éducation nationale. Il ne croit en aucun moment que le gouvernement ne pourrait assurer financièrement le coût de dépêcher des enseignants à l’étranger :  » ça serait un trahison à la nation s’ils vont dépasser cet argent bien que le chômage des jeunes est passé de 14% à 16% de 2016 à 2019 .

Le coût serait d’ailleurs très élevé par rapport à nos avancements. C’est inimaginable. Aucun enseignant digne de ce nom n’accepterait remplacer un autre pour la simple raisons qu’il réclame son droit « , Moussa Mfugulié secrétaire général de l’intersyndicale.

3 commentaires sur L’intersyndicale répond sèchement au ministre de l’éducation nationale

  1. J’appelle le peuple comorien , tout le monde sans distinction , à rejoindre les enseignats pour un début de manifestation afin de chasser le mort vivant azali . Il est temps que le peuple comorien prennent exemple du Soudan , de l’Egypte , de l’Algerie . Trop c’est trop la patrie ou la mort .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*