Lorsqu’un peuple voit un mal et ne le change pas

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après Abou Bakr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsqu’un peuple voit un mal et ne le change pas, Allah les châtie tous autant qu’ils sont ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2317)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*