L’Ouganda construit le premier bus de passagers à l’énergie solaire de l’Afrique

wpid-screenshot_2016-02-01-09-40-40-1.png

Jeune paysan vivant dans la partie rurale de l’Ouganda, Junior Africa a toujours rêvé de devenir un ingénieur en électricité.
image

Après plusieurs années difficiles que sa famille a vécu pour le soutenir dans son éducation, il y a eu une grande joie dans le village vallonné, lors qu’il a été admis pour suivre un cours de génie électrique dans la plus grande Université de l’Ouganda, l’Université de Makerere pour poursuivre des études sur l’énergie propre pour les automobiles.

Tous ces efforts ont porté des fruits, car Africa est l’un des ingénieurs en mettant la touche finale au premier bus à énergie solaire de l’Afrique.

Il a été au cœur de la construction de l’autobus en raison de sa spécialité en génie électrique. Le bus, nommé « Kayoola », est possédé par Kiira Motors Corporation (MC), une société appartenant à l’État et créé pour commencer la fabrication de véhicules automobiles dans le pays d’Afrique orientale.

La société a été créée à l’Université de Makerere dans le département d’ingénierie où elle a fabriqué une voiture électrique de deux places.

Le bus de couleur neige blanche est un bus de 37 places avec un rack de panneaux solaires fixés sur le toit.

Le bus, qui est encore un prototype, peut être rechargé en utilisant l’énergie solaire ou branché à l’alimentation.

Il est conçu pour servir de bus exécutif de la taille et couvre une distance de 80 km sans recharge des panneaux.

Les ingénieurs font valoir que le bus offre une conduite plus douce et plus propre par rapport aux moteurs de diesel habituels.

Le bus devrait être dévoilé le 16 février.

Les experts affirment que si le bus entre dans la production commerciale, il permettra de réduire les émissions qui affectent l’environnement.

« Ce bus est respectueux de l’environnement, il n’y a pas d’émissions en termes de bruit et de gaz », a déclaré Albert Akovuku, le vice-président de Production de KMC.

Les experts estiment que le bus à l’énergie solaire est une autre étape qui montre que le pays est prêt pour la construction automobile et l’innovation technologique.

Le pays a déjà produit deux concepts de véhicules, Kiira EV (deux places) et Kiira Smack (berline).

Les gestionnaires de KMC ont déclaré qu’après avoir produit ces trois concepts de véhicules, ils travaillent sur la mise en place d’une usine de fabrication à Jinja, dans la partie orientale du pays.

Les critiques font valoir que, bien que l’innovation soit écologique, ils craignent que le coût de production soit susceptible d’être élevé par rapport aux moteurs de carburant traditionnel.

Les ingénieurs n’ont pas encore mis un chiffre sur le coût de production, mais ils soutiennent qu’une fois mises en production commerciale, le coût va grandement baisser par rapport à la production du prototype.

afriqueredaction.com

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*