Lybie : des noirs vendus aux enchères sur des marchés aux esclaves modernes

Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), des réfugiés originaires d’Afrique subsaharienne sont publiquement vendus aux enchères sur des marchés aux esclaves en Libye. Le personnel de l’Organisation Internationale pour les Migrations a révélé que des centaines de jeunes africains sont vendus en public dans ce qui sont pour eux de véritables marchés aux esclaves. Pour Mohammed Abdiker, le directeur des opérations et des urgences de l’agence intergouvernementale. « La situation est grave ». 

Il poursuit, « plus l’OIM s’engage en Libye, plus nous apprenons que c’est une vallée de larmes pour de nombreux migrants. Certains rapports sont vraiment horribles et les derniers rapports sur les «marchés aux esclaves» pour les migrants peuvent être ajoutés à une longue liste d’atrocités.

Pour le quotidien d’information britannique The Guardian, ces ventes aux enchères de migrants s’ajoutent au violence sexuelles, à l’esclavage moderne et autres actes barbares commis en Libye. Ce pays d’Afrique du Nord sert de point de sortie majeur pour les migrants africains souhaitant se rendre en Europe, a littéralement sombré dans le chaos suite à l’intervention de l’OTAN visant à renverser le président autoritaire panafricaniste  Muammar Kadhafi en 2011, laissant les migrants sans papier, sans argent et à la merci de la négrophobie nord-africaine.


L’assassinat de l’ancien dirigeant de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste est l’une des principales causes de la crise migratoire que connait la France et que dénoncent certains candidats à l’élection présidentielle. D’ailleurs, il convient de rappeler que selon  Mahmoud Jibril, serait un agent étranger, probablement français, serait l’assassin. L’ex-responsable des relations avec les agences de renseignements étrangères du CNT ainsi que certains diplomates européens en Libye valident cette thèse.

Nofi.fr

2 commentaires sur Lybie : des noirs vendus aux enchères sur des marchés aux esclaves modernes

  1. L’islam n’a pas beaucoup changé les arabes et leur égocentrisme sociétale et théologique. Au contraire, l’islam les a donné une prétention d’universalisation de leurs coutumes primitives et de leur psychologie anti-progrès. Avec l’islam les arabes ont prétendu être porteur d’une civilisation humaniste qui se révèle en réalité, être une civilisation eschatologique et déshumanisante. En ce qui concerne leur rapport avec l’esclavagisme, et l’islam, et la modernité n’ont changé rien en leur croyance que certains hommes et femmes sont faits pour être asservis. Les arabes musulmans sont aussi barbares qu’on veut nous faire croire. Même l’islam et d’ailleurs celui-ci est soumis à la civilisation bédouine, n’a pu les amadoué ou si on veut les humaniser. Ils sont toujours des hommes de cavernes avec des boubous, moustaches bien taillées, gros consommateurs d’innovations technologiques et biens de la modernité matérielle et intellectuelle des autres, mais restant toujours des arriérés mentaux. Hélas, la religion musulmane prise sous leur emprise civilisationnelle, elle est devenue criminelle et esclavagiste.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*