Ma-MWE: L’opération coup de poing porte ses fruits

La somme collectée en trois jours « d’opération coup de poing », lancée par la Ma-mwé, pourrait atteindre plusieurs dizaines de millions, confie une source de la société. Sans vouloir en préciser le montant exact. Une opération est déclenchée par la société nationale d’Eau et d’Electricité pour recouvrir les impayés de ses abonnés.

De grandes sociétés et les entreprises privées indélicates auraient commencé à éponger leurs impayés en vers la Mam mwé. Un responsable de la société s’est réjoui des premiers résultats de l’opération. « Les choses s’annoncent bien et ce n’est que le début. Elle se révèle positif » , s’est-il félicité avant de réaffirmer « la détermination de la Ma-mwé de recouvrir tous les impayés ». Cette nouvelle fermeté affichée de la direction de l’entreprise contre les mauvais payeurs semblerait réjouir le gouvernement qui soutiendrait la démarche. Il a toujours demandé à la Ma-mwé de consentir de « efforts pour stopper sa descente aux enfers ».
L’opération a débuté le jeudi dernier et elle est prévue pour durer deux semaines. Mais, elle pourrait, dit-on, être prolongée,« si la nécessité se présente ». Et sur le terrain, la Ma-mwé n’a pas lésiné sur les moyens. Plusieurs dizaines d’agents sont mobilisés. Avec eux, dans cette opération de coupures et de recouvrement de masse, le directeur général de la société qui a tenu à accompagner ses équipes sur le terrain. Et un dispositif des forces de l’ordre serait mis en alerte, être prêt à intervenir, pour accompagner les agents sur le terrain, « si le besoin se fait sentir » pour « faciliter » les paiements, une caisse mobile est ouverte dans la localité où se déroule l’opération, notamment dans les grandes agglomérations, comme Iconi. L’objectif serait de « permettre aux abonnés, de s’acquitter de leurs impayés sur place, sans être contraint de se rendre à la Ma-mwé et, aussi, de ne pas être pénaliser par la coupure ».

M.MOINDJIE

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*