Madagascar : Telma fera de mars « le mois de l’Internet » pour remercier ses clients de leur fidélité

Les abonnés de l’opérateur des télécommunications Telma, privés de l’accès à Internet pendant 18 jours, devraient jouir pleinement de la connectivité Internet durant le mois de mars 2017. Tel est en gros l’objectif de l’opérateur historique qui a décidé de faire de mars « le mois de l’Internet by Telma ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Patrick Pisal-Hamida (photo), l’administrateur directeur général de Telma, a déclaré le 13 février 2017 à la presse que « tous nos clients, quels qu’ils soient auront de belles surprises, et tous ceux qui n’ont pas pu profiter pleinement de l’internet ces dernières semaines vont pouvoir se rattraper ».

Ce geste de Telma en direction de ses consommateurs traduit sa gratitude à leur endroit pour leur compréhension et leur fidélité durant les moments difficiles qu’a traversés l’entreprise. Bien que les opérations de remise en service du câble Eassy aient gonflé les dépenses opérationnelles de l’entreprise, Patrick Pisal-Hamida a souligné que «Telma assumera l’intégralité des coûts compte tenu du caractère exceptionnel de la situation. Malgré la dévaluation de l’ariary, il n’y aura pas le moindre impact du coût des travaux chez nos clients, ni d’ajustement de prix ».

Au-delà du manque à gagner causé à l’entreprise par la rupture du câble de fibre optique EASSy, le patron de Telma a présenté cet incident comme une opportunité sur laquelle le groupe va capitaliser. Des mesures ont en effet été prises pour que les clients de l’entreprise ne vivent plus de pareilles situations à l’avenir. «On le voit qu’aujourd’hui, internet est devenu un produit de première nécessité et plus personne ne peut s’en passer, ne serait-ce qu’une journée. Nous tenons donc à rassurer nos clients que tous les moyens sont mis en œuvre pour garantir leur connectivité, aujourd’hui et demain», s’est réjoui Patrick Pisal-Hamida.

Muriel Edjo

Agence Ecofin

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*