Mahamoud, ambassadeur des Comores en Chine viré pour avoir refusé de quitter la résidence de l’ambassade

Mahamoud Mohamed Aboud, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Union des Comores auprès de la République populaire de Chine, de l’Indonésie et de la Malaisie, a été rappelé à Moroni. Le mesure a été formalisée par le décret N°19-053/Pr, signé le 17 mai dernier. Le diplomate aurait refusé de quitter la résidence de l’ambassade des Comores en Chine.

 

 L’intéressé a nié «ces fausses informations», selon ses propres termes. Pourtant son successeur, Soilihi Malidé, le chargé d’affaires à l’ambassade, dit le contraire. Il affirme que l’ancien ambassadeur à Pékin refuserait de rendre les clés. «L’ex-ambassadeur a fermé les bureaux de l’ambassade des Comores à Pékin, pendant deux semaines, avant de quitter la Chine vers la France», a-t-il informé. Cette situation aurait paralysé le fonctionnement de la représentation diplomatique comorienne en Chine avant que la note N°19-083/ Maeci/Sg, vienne mettre fin aux malentendus en confiant Soilihi Malidé, conseiller à l’ambassade des Comores à Pékin, l’intérim en attendant la nomination d’un nouvel ambassadeur.


Mahamoud Mohamed Aboud serait «reproché d’avoir envoyé une lettre à l’ambassadeur de Chine, laquelle solliciterait la rupture des relations de coopération avec la Chine», selon une source qui a requis l’anonymat. Une histoire invraisemblable dont Al-watwan n’est en mesure ni de confirmer ni d’infirmer. Cette information n’est pas confirmée par le patron de la diplomatie comorienne. Interrogé sur les raisons de ce rappel, Souef Mohamed El-Amine a indiqué qu’il s’agit d’un rappel classique. «Mahmoud était à New York, il a été muté en Chine, sa mission est arrivée à terme comme d’autre diplomates», a répondu le ministre sans donner de détails. «Il y a des affectations et des rappels dans presque toutes nos ambassades, c’est dans la normalité des choses», a-t-il précisé.


Contacté au téléphone, Mahamoud Aboud a dit : «on m’a rappelé à quitter mes fonctions et je compte faire ma passation de service dès la semaine prochaine». «J’ai été en voyage aux Etats-Unis et en France mais je compte me rendre à Pékin bientôt pour assurer ma passation», a-t-il fait savoir. S’agissant de la supposée lettre dont on parle, Mahmoud Mohamed Aboud dit ne rien savoir ce dont il s’agit. «Moi-même, je ne sais pas l’origine de ma suspension. Je n’ai pas rédigé de lettre de rupture entre les deux pays, Je vous tiendrais informé, mais en aucun moment je n’ai essayé de rompre une quelconque relation», a-t-il précisé. Par rapport à «la fermeture» des locaux de l’ambassade et «le refus» de rendre les clés de la voiture de fonction, l’ex-ambassadeur assure le contraire et promet de «répondre à tout cela» prochainement.

Eldjihad Ibrahim /Alwatwan

Titre modifié 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*