Mairie de Mitsamiouli : Ne jouons pas avec le feu…

Certains de nos cadres, de nos élus en ont fait une règle : si on n’est pas patron, on met des bâtons dans les roues. On a appris que certains conseillers de notre commune sont en train de comploter dans l’ombre pour évincer madame la maire. Loin de la défendre, je voudrais juste qu’on joue cartes sur table afin de ne pas se repentir après.

Effectivement, la maire de notre division n’est pas présente. Elle désespère d’arriver à bon port. Son projet de société,  présenté lors de sa campagne, s’est réduit à sa plus simple expression. Bien sûr, nous qui sommes en dehors du conseil avons l’impression qu’il n’existe plus de maire dans la commune. Presqu’un an sans la moindre réalisation concrète aux yeux de la population. Pourtant, notre mairie a du pain sur la planche dans les six villages de la commune. Beaucoup de défis à relever: la délinquance juvénile, le tourisme, la chute des niveaux des élèves de la commune, les ordures, la situation précaire de notre hôpital, problème d’eau, j’en passe… Je dis bien « dans les six villages » parce que certains pensent que notre commune se limite tout simplement à Mitsamiouli-Mdjini. Maintenant, si certains estiment qu’il faudrait substituer madame la maire, si c’est conforme aux textes, tant mieux. Mais, qui va la remplacer? C’est là où je voudrais insister!  C’est la véritable question qui risque de nous faire banqueroute au sein de notre commune. 

Surtout, ne recommencez pas à tirer au jugé. Ce qui nous laisse, nous jeunes d’aujourd’hui, comprendre que l’avenir de vos bambins n’est pas votre priorité. Seulement vos petits intérêts au détriment de notre ville, de notre commune. Mais, cette fois-ci, ça ne va pas passer inaperçu, ça laissera des empreintes. Nous allons crier à pleine tête car ça commence à devenir douloureux et choquant. Probablement, il y aura un père dévoué qui procédera à une thérapie de choc. S’il vous plaît,  il est déjà temps d’arrêter d’agir à la bambinette! Qui remplacera madame la maire? Allez-vous nous faire croire qu’un conseiller prêt à la mettre des bâtons dans les roues souhaite être maire pour le bien de la commune? Allez-vous nous dire qu’un conseiller, qui n’est pas prêt à travailler dans la mairie parce qu’il n’est pas le patron, devra la remplacer? Dites-nous tout….s’il vous plait! La seule chose à faire est de vous réunir, vous les conseillers communaux, afin d’appuyer, orienter madame la maire. C’est ce que nous attendons de vous. Parce que notre mairie est riche en matière de ressources humaines, pour ne pas dire la plus riche de toutes les mairies.
Dans le cas contraire, je crois que c’est la même erreur commise il y a quelques années à l’hôpital de Mitsamiouli. Certaines personnes avaient décidé de mettre le directeur Hamisse Salim à la porte. Aucune personne n’avait posé la question  » qui le remplacera? ».

Maintenant nous sommes tous en train de payer le prix fort. Actuellement, on compte plus de dix mois d’arriérés de salaires à l’hôpital, aucune ambulance, un hôpital qui laisse à désirer. Toutefois,  sachez très bien que nous sommes ici avec vous, nous vous observons. « La vérité dans le passé « . Demain vous viendrez devant nous pour exhorter nos voix afin d’être député.  ( Et si demain  devient présent,  vos actions d’aujourd’hui seront dans le passé. Donc, votre vérité sera dans le passé,  ce qui permettra de bien scruter votre véritable personnalité ).

Nazir Nazi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*