Mairie de Moroni : Laïth Ben Ali compte instaurer des règles pour la capitale

laith

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le tout nouvel administrateur de Moroni a souligné, d’emblée, le fait que la gestion de la ville a été jusque-là “malsaine” et que la délégation spéciale s’engage à mettre à contribution tous ceux et celles qui veulent apporter à la ville le bien être, la cordialité et le civisme nécessaire au développement durable.

M. Ben Ali entend accorder la priorité à l’ordre en commençant par la propreté. “C’est inadmissible qu’il y ait des dépôts d’ordures partout dans la capitale, il ne peut y avoir de boutiques, des points de vente de poissons ici et là. L’assainissement de la ville c’est d’abord cela. Nous ferons en sorte qu’il y ait la sécurité dans la ville et mettre de l’ordre à la circulation et au stationnement des voitures”, dit-il avant d’insister sur le fait qu’on ne peut pas louer une maison et prendre le trottoir, voir même la route pour faire ses activités.

“Il faut que chacun fasse son commerce mais dans la sécurité absolue”, a-t-il martelé. Selon le président de la délégation spéciale de la commune de Moroni, “dans cette affaire, il y a un enjeu financier énorme“. Pour cela, “je veux mettre des règles“, dit-il, avant d’annoncer que la délégation envisage de publier ses actions à travers un bulletin mensuel de genre rapport, pour faire en sorte que tout le monde puisse suivre ce qui se fait.

“Il faut qu’il y ait un changement car c’est un défi que le gouverneur m’a lancé et je compte être à la hauteur en accomplissant la mission qui m’est confiée“, lance-t-il et de poursuivre “je défie quiconque, même les petits agitateurs qui fréquentent la rue avec leur langage, qui voudra me donner des leçons sur la mairie de Moroni“. Laith Ben Ali a déclaré, devant la presse, que la passation technique avec son prédécesseur, qui était prévue hier lundi, aura lieu le jeudi prochain.

Fakridine Mahamoud aurait fait savoir que les documents à lui remettre à cette occasion n’étaient pas encore prêts. A en croire le nouveau maire, il aurait sollicité la présence d’huissiers pour éviter tout malentendu. Dans la foulée, il a rappelé les conditions dans lesquelles la délégation a été mise en place en parlant de “combat que le gouverneur de l’île et le ministre de l’Intérieur ainsi que le préfet du centre ont mené“ pour son installation.

A cet effet, il a tenu à remercier les autorités de l’île et de l’Union, pour avoir su garder leur sang-froid face aux détracteurs et à ceux qui ont voulu perturber la cérémonie de mise en place de l’institution.

 

Abouhariat Saïd Abdallah

Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*