Mayotte: Jeanine Assani-Issouf championne de France de triple saut et qualifiée pour les Mondiaux

La Mahoraise Jeanine Assani-Issouf a conservé son titre de championne de France de triple saut, ce dimanche à Marseille, tout en réalisant les minima pour les championnats du monde (Londres, 5-13 août).

Avant de quitter Limoges, vendredi dernier, elle avait indiqué, dans un sourire, qu’elle souhaitait prioritairement réaliser les minima pour les championnats du monde (14,25 m). Le titre de championne de France n’était, à ses yeux, que du bonus. La Mahoraise Jeanine Assani-Issouf a été gâtée : avec un triple-bond à 14,39 m, elle a signé un doublé championne de France élites – qualification pour les championnats du monde.

A bientôt 25 ans (le 17 août), Jeanine a réalisé un concours majuscule : 14,03 m pour commencer en douceur, 14,48 m dès son deuxième essai (avec un vent trop favorable, +2,6 m/s) puis 14,39 m (à un centimètre de son record personnel) à sa troisième tentative. Championne de France à la longueur vendredi, la revenante Eloyse Lesueur (championne du monde en salle 2014 et championne d’Europe 2012 et 2014 de la longueur) n’a pas été en mesure de rivaliser (14,04 m), arrêtant même son concours plus tôt que prévu en raison d’une blessure lors de son troisième essai (talonnade). Cela n’a pas empêché « Ninja » de poursuivre l’une des plus belles séries de sa carrière avec deux autres sauts à plus de 14 mètres (14,07 m et 14,12 m).

 » C’est le top, c’est un championnat plus que réussi, réagissait, à chaud, son entraîneur Jean-Christophe Sautour. Elle gagne, elle réalise les minima et elle fait cinq sauts à plus de 14 mètres, ce qui ne lui était jamais arrivé. Elle avait vraiment envie de gagner, elle a montré que c’était la meilleure ».

Après avoir fait un petit tour du côté de Rio l’été dernier pour ses premiers Jeux Olympiques, Jeanine disputera, dans quelques semaines, ses deuxièmes championnats du monde. Il y a deux ans, à Pékin, la sociétaire de Limoges Athlé avait terminé 9e (14,12 m).mayote

Cette fois-ci, elle entend « s’offrir une finale mondiale » (dans les huit premières, ndlr). Avec ce qu’elle a montré, cet après-midi du côté de Marseille, l’internationale française en a largement les moyens…

Mayot’News

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*