Mohéli vit dans une campagne anti-démocratique

wpid-screenshot_2016-02-04-15-10-31-1.png

15 jours depuis l’ouverture de la campagne électorale, Mohéli vit dans une ambiance anti démocratique. Les posters sont déchirés, des candidats hués, des banderoles déchirés, des localités hermétiques pour certains candidats.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

A Nioumachoi, le fief du duel Bianrif Tarmidi (Binga) et Mohamed Ali Said, il n’est pas facile, pour les autres candidats, de réunir en publique. « A Nioumachoi, si on est pas pour Binga on se voit marginaliser de la société »explique sous l’anonymat, un habitant  de cette grande localité  du Sud de l’ile. Ce dimanche à Nioumachoi, lors d’une réunion un peu restreinte du candidat Mohamed Said Fazul, un jeune qui  se fait passer pour  un de leur, serait attrapé entrain de noter secrètement les participants de la réunion originaire du village. Une situation intenable pour les partisans d’Oustadhe Abacar qui ont tout défié ce même jour, pour réunir les siens sur la place publique dite ‘ « place carreaux ».

A Djoiezi comme à Fomboni  et dans plusieurs localités de l’ile, il est très  rare de voir des posters des candidats pendant deux jours. Ils sont déchirés, certains dénaturés, d’autres enlevés carrément comme le cas de banderoles.

A Djoiezi, fief du candidat Mohamed Elarif Oukacha, c’est une guerre secrète  de déchirement des photos entre les militants de la candidate Hadidja Aboubacar et ceux d’Oukacha.

Dans les quartiers de Fomboni, quelques photos  seulement placées à des endroits difficiles à arrachés qui arrivent à résister à ces actes jugés barbares par beaucoup. Des villageois se permettent de huer certains candidats et leurs militants. Ce mercredi à Ntakoudja (Mbatsé-I) un œuf pourrit a été lancé au milieu d’une réunion d’un candidat.

Selon des sources fiables, l’auteur de cet acte est connu et des poursuites sont envisagées. Par contre à Ndrodroni, fief du candidat  Loutfi Attoumane, l’on a assisté ce vendredi  à  un geste hautement symbolique où Loutfi se trouvait sur les tribunes lors du meeting du candidat Achiraf Ben Cheikh.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*