En ce moment

Moustoifa Saïd Cheikh et Ibrahim Abdourazak Razida relâchés

Les deux hommes avaient participé à une manifestation non autorisée, le 6 juillet, aux côtés de l’ancien gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi. Ce dernier est toujours recherché par la gendarmerie, d’après le procureur de la République, Mohamed Abdou.

Le leader du Front Démocratique, Moustoifa Said Cheikh, a été relâché ce 9 juillet après avoir passé une nuit à la gendarmerie. « J’ai été relâché et l’on m’a fait savoir que je devais me présenter à la gendarmerie ce vendredi afin que je sois déféré au tribunal », a-t-il déclaré, joint au téléphone par Al-watwan en fin d’après-midi ce jeudi. Un membre de l’Updc, Ibrahim Abdourazak Razida, a lui aussi été relâché. L’arrestation de ce dernier est intervenue le 8 juillet au soir. Contacté pour plus d’amples informations, Ibrahim Abourazak Razida était resté injoignable.

Ces deux membres de l’opposition avaient pris part le 6 juillet à la célébration de l’indépendance organisée à Ntsudjini, chef-lieu de l’Itsandra. « Je ne sais pas ce qu’on reproche à Moustoifa Said Cheikh et Ibrahim Abourazak parce que cela relève de la justice mais il était clairement et nettement interdit d’organiser toute manifestation réunissant plus de 20 personnes », a déclaré le porte-parole du gouvernement ce 9 juillet dans son ministère.

Celui-ci a, par ailleurs, lancé un appel à l’ancien gouverneur de Ngazidja, Mouigni Baraka Said Soilih, recherché par les autorités. « Mouigni Baraka Said Soilihi doit nous dire où il se trouve pour son bien et pour celui de la démocratie », a-t-il dit. L’ancien élu est recherché, selon le procureur de la République, Mohamed Abdou, « pour troubles à l’ordre public ». Quant à l’ancien directeur de La Baraka Fm, Abdallah Abdou Hassani, le parquetier l’accuse « d’incitation à la violence ».

Al-watwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*