Multiplication des accidents, la gendarmerie nationale appelle à la vigilance

La somnolence au volant a causé plusieurs accidents de la route cette prèmiere semaine du mois de ramadan.

Conduire quand on est fatigué, ou en manque de sommeil, est dangereux et parfois mortel. Le conducteur doit pouvoir reconnaitre la somnolence, s’arrêter ou passer le volant à un autre. Les passagers doivent aussi être vigilants !

Gendarmerie nationale

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*