Mwali sait-elle ce qu’elle veut ?

De quelle langue devrons nous adresser aux mohéliens pour comprendre que les assises sont finies et que les conclusions ne souffrent d’aucune ambiguité: la Tournante est morte chez les « assisistes » et que rien ne dit que la tournante est obligatoire, selon les conclusions ateliers thématiques.
Ou les élus de Mwali signataires de la liste vont dans les assises pour les légitimer ou ils s’opposent comme la majorités des comoriens.
AZALI, SOUNHADJ ET LARIFOU n’ont rien à cirer de leurs conditions.

Ce que subissent les habitants d’Itsandra à l’heure où nous parlons est la suite logique de la conclusion des assises: zéro tournante et vive l’émergence avec Azali au pouvoir jusqu’en 2030 au moins. Et ceux qui s’opposent vivront le sort d’Itsandra Nord qui a eu le malheur d’avoir un député contestataire des assises appelé TOCHA.

Ne pas savoir ce que l’on veut est le signe manifeste de vouloir une chose et son contraire: une ignorance des faits.
Mwali! ne soit pas en retard dans la mutation de l’histoire.

BEN ALI.

1 commentaire sur Mwali sait-elle ce qu’elle veut ?

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*