Ngazidja: Il a sauvé la vie d’une fille de 9 ans violée et devra faire face à un « hitma »

Décidément l’enfer est pavé de bonnes intentions. À Ngazidja, une fille de 9 ans s’est fait violer par un individu dont nous ignorons encore l’âge. La fillette vit avec sa grand-mère laquelle, tente tant bien que mal de garder l’affaire dans l’œuf sous peine de faire « humilier » sa petite fille, future « grande mariée (grand mariage) ». La victime commence à avoir des complications.

Au lieu d’aller devant les spécialistes, la grand-mère l’emmène chez un pseudo infirmier, ces charlatans qui pullulent nos villages. Les « soins » ont davantage compliqué l’état de la petite. Une personne qui était au courant du drame a mis la brigade des mineurs au parfum. Celle-ci s’est empressé à venir récupérer l’enfant pour le faire traiter. Exaspérée que le « sirikali* » prenne connaissance de ce qui est arrivé à sa protégée, la grand-mère décide de recourir à un « hitma* » contre celle/celui qui a « jeté le déshonneur » sur sa petite-fille. En d’autres termes, elle en veut à celui qui a alerté les autorités.

*sirikali: autorités

*hitma: Incantation pour appeler le mauvais sort contre quelqu’un

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*