Parole aux femmes de l’OBSELEC

wpid-screenshot_2016-03-09-07-17-17-1.png

À l’occasion de la journée mondiale de la femme Nous avons rencontré Mme Nassim Cherif, 39 ans, membre fondatrice de l’Observatoire des Elections (OBSELEC) en Union des Comores.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Vous faites partie de l’Obselec, organisation d’observation du processus électoral en Union des Comores, pouvez-vous nous parler de votre parcours et votre expérience au sein de cette organisation ?

Je m’appelle Nassim Cherif, j’ai 39 ans. Je suis membre fondatrice de l’obselec, et j’ai toujours milité activement au sein de l’association depuis sa création en 2002. Je suis également mère de famille et je travaille à la Banque pour l’Industrie et le Commerce des Comores (BIC) dans le domaine de la conformité.
La décision de créer l’Obselec s’est faite en 2002, cela a été le fruit de nombreuses discussions et réunions et cela fait suite à la volonté de différents acteurs de créer un observatoire pérenne veillant au bon déroulement des élections dans le pays. Nous œuvrons également à la sensibilisation de la population pour l’inscription sur les listes électorales, sur l’importance de l’implication citoyenne et sur le rejet de la corruption…

L’organisation depuis 2002 s’est beaucoup développée et dispose désormais de nombreux départements. Nous sommes également très satisfaits de l’engagement des femmes qui sont très présentes et actives dans la structure.
A ce jour, j’ai pu participer à toutes les missions de sensibilisation et d’observation électorale réalisées et je ne peux qu’être fière du travail accompli.

Pensez-vous que les actions d’Obselec ont eu des impacts positifs, des conséquences bénéfiques sur la société Comorienne ?

Les conséquences positives de l’engagement d’Obselec depuis toutes ces années s’observent à la lumière de l’importance des thématiques en jeu. La liberté et la transparence sont les bases de toute action de développement, si les élections manquent de crédibilité, les élus et leurs lois ne seront jamais pris au sérieux. Notre mission est de contribuer à l’organisation et au déroulement d’élections libres, transparentes et surtout acceptées par tous, gage de l’Etat de droit tant sollicité par les Comoriens. Grâce à l’action d’Obselec, il y a eu beaucoup d’amélioration en matière d’organisation électorale dans notre pays. Certaines pratiques non démocratiques ont étés presque abandonnées… Il reste certes beaucoup à faire mais nous continuerons le travail jusqu’à réussir définitivement notre pari.

Qu’est-ce que cet engagement vous a apporté ?

Mon engagement dans l’ Obselec m’a beaucoup fait évoluer, circuler à travers le pays pour mes missions d’observation m’a permis de me confronter à la pauvreté de certaines régions. C’est pourquoi j’ai décidé de créer une association humanitaire Repère au service des jeunes. Nous avons organisé plusieurs actions dont notamment une collecte nationale d’habits et une distribution de fournitures scolaires, ainsi qu’une vaste campagne de sensibilisation sur les méfaits de la drogue auprès des jeunes, en partenariat avec l’OMS.

On m’a toujours appris, depuis mon plus jeune âge, qu’il ne faut pas se demander ce que notre pays peut nous apporter, mais ce que l’on peut nous-même apporter à notre pays. Avec mon engagement, il m’arrive certes de travailler jusqu’à des heures très tardives mais j’essaye de m’organiser pour que ma famille ne souffre ni de mon travail à la banque, ni de mes missions à l’ Obselec, ni de mon engagement associatif.

Pourquoi pensez-vous que la promotion du rôle des femmes est importante ?

On dit que  »derrière un homme fort, il y a une femme forte ». Mais pourquoi la femme forte devrait-elle rester derrière ? Tout le monde doit avancer en même temps et non les uns ou les unes après les autres. Je suis confiante dans l’avenir et je suis convaincue que la place de la femme dans la société va continuer d’évoluer et de se développer.

« Je suis confiante dans l’avenir et je suis convaincue que la place de la femme dans la société va continuer d’évoluer et de se développer. »

Source : Observatoire des élections

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*