Pas d’esprit séparatiste mais l’équité pour toutes les régions des Comores !

Au risque de choquer certains esprits ici, soi-disant  »unionistes », il faut qu’on s’interroge sur ce laisse aller , sur les circonscriptions relatives aux élections législatives entre les îles . En effet , plusieurs circonscriptions à Ngazidja , beaucoup plus d’électeurs et plus peuplées que l’île de Mohéli , se retrouvent avec un seul Député ; quant à l’île de Djoumbé Fatima , toute seule , comptabilise sept Députés dont quatre au suffrage universel et trois qui sont complétés en raison de trois élus par chaque conseil insulaire. Et prenons l’exemple de la circonscription de Mitsamiouli-Mboudé avec un seul Député pour ne pas citer d’autres , montre bien et d’une manière explicite cette injustice anti-démocratique ! N’est-il pas nécessaire de s’interroger sur l’instauration d’une vraie démocratie aux Comores en ciblant l’équité dans toutes les circonscriptions ?

Comment sont reparties les cotisations de recettes de chaque île ? Grande Comores donne 28 Milliards de francs comoriens, Anjouan, 3 Milliards de francs Comorien et Mohéli cotise en moyenne, 600 Millions de francs comoriens. Soit un total de : 31 Milliards 600 Millions .

Voici les quotes-parts fixées arbitrairement une fois toutes les recettes versées dans un compte spécial : Grande Comores 36%, soit 11Milliards 160 Millions ; Anjouan 32% soit 10 Milliards 112 Millions ; Mohéli 8% soit 1 Milliard 860 Millions et l’Union des Comores se trouve avec 8 Milliards ! Si vous regardez bien, c’est la Grande Comores qui, avec ses recettes initiales de 28 Milliards,  » arrose » Mohéli, Anjouan et l’union des Comores ! Enfin Ngazidja se retrouve seulement avec 11 Milliards, 160 millions de francs comoriens, et au final cette somme est détournée par le pouvoir central, au bénéfice de petits escrocs Mohéliens, avec le soutien d’Ikililou.

Nous allons encore une fois choquée quelques esprits mais qu’on sache que par rapport à ce que verse Mohéli dans les caisses de l’Etat, il est impensable qu’au niveau de postes du gouvernements et des directions générales de l’Etat, Mohéli asphyxie les autres îles et cela ne préoccupe pas Ikililou mais tous sur la ligne défensive :  » Mtsiriboneya » ( vous nous méprisez).

La proportionnalité n’est pas vérifiée au niveau de répartition de postes de l’union des Comores ! Non seulement que la population de Mohéli est largement inférieure à celle de Moroni ou d’autres régions de la Grande-comore , avec 13 ministres qui composent le gouvernement d’Ikililou , cette petite île avec leur 600 Millions de recettes , occupe 7 postes ministérielles représentant 53,85 % , Ngazidja, 3 ministres, soit 23 , 07 % malgré sa cotisation de recettes à la hauteur de 88 , 61% , et Anjouan 3 ministres comme Ngazidja !

Cette inégalité de répartition de postes se constate dans les différentes sociétés d ‘Etat, plusieurs Moheliens occupent plusieurs postes des Directeurs Généraux et ont envahi toutes les Missions diplomatiques des Comores accréditées à l’étranger. Un exemple simple : l’ambassadeur comorien en France est un Mohélien, ceux de la Belgique et de l’UNESCO sont des Mohéliens. Tout cela est pour alerter les Wagazidjas que plusieurs régions de la Grande-comore , plus peuplées que l’Ile de Djoumbé Fatima , n’ont ni Ministre ni Directeur Général et ni Ambassadeur dans le monde …

Dans tout cela , Ikililou érige un régime politique basé sur les détournements de fonds publics , la corruption , l’injustice malgré le sacrifice de Wagazidjas qui donnent leurs argents à Mohéli , Anjouan et à l’Union des Comores , mais il continue toujours à dépouiller le peu restant à Ngazidja !
separatisme
Il apparaît clairement que la contribution Mohélienne dans notre budget global ne représente même pas 2%. Une telle réalité des chiffres devrait conduire nos frères Moheliens à observer une certaine modération dans leurs pratiques actuelles en matière de répartitions des postes et au delà. Or, on constate que dans l’exercice du pouvoir actuel, on peut s’indigner de constater que sur 13 postes ministériels, 7 ministres sont Mohéliens et que d’une façon générale, on peut dire sans se tromper que Ikililou a par son esprit fait de sa présidence une affaire Mohélienne au lieu de comorienne. Avec les moins de 2% de contribution financière de l’île de Mohéli, Ikililou et son équipe de gouvernement Mohelien gèrent et détournent plus de 98% de contribution exclusivement Grand-comorienne et Anjouanaise dont la Grande-comore toute seule cotise 88, 61% . Il est manifestement clair que l’esprit d’équité voulu par les accords de Fomboni n’est pas du tout ce qui se passe dans la pratique. Dans ces conditions, il n’y aura parfaite équité que si chaque île gère ses propres affaires et que l’on aille vers un modèle d’union semblable à celle de l’union européenne.

N’en déplaise aux complices de cette gestion mafieuse mais nous continuerons à le dire et à préparer l’opinion sur cette révolution qui doit s’opérer pour se débarrasser d’un régime malhonnête. La révolution , c’est maintenant.

MLPC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*