Peuple comorien, tu as ton mot à dire

Les dirigeants comoriens sont tous des mendiants à commencer par AZALI Assoumani. Mais, cette mendicité dégradante pratiquée par le président comorien et ses épigones n’engage pas ce peuple libre.
Par ailleurs, cette manifestation contre la diplomatie injurieuse prônée par AZALI est une bonne chose. Peuple comorien, notre destin commun se trouve dans nos mains. D’où, la multiplication des révoltes contre d’une part la politique intérieure menée par AZALI. Et d’autre part la lutte contre la soumission auprès des Saoudiens afin de recevoir les miettes ou les déchets du pétrole. Peuple comorien, tu as toujours le choix entre l’esclavage et la liberté.

Bien sûr que la liberté à un prix. Car l’aliénation est un choix de renoncement. C’est ainsi, qu’un homme ou une femme qui meurt de faim devant une marmite pleine de repas, aurait dû faire autrement. Mais, il a pris l’initiative d’abandonner le confort au profit de sa liberté. Par conséquent, il a préféré mourir dans la dignité plutôt que d’avoir un repas plein de poison.
Azali doit écouter le peuple et non pas les saoudiens, car l’argent n’achète pas tout.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*